Article philosophe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (980 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PB : En quoi cette définition est un éloge du philosophe ?
A Un homme au service du savoir et de la sagesse.
1 Une démarche scientifique.
Le philosophe est présenté ici comme un savantutilisant une méthode expérimentale. La démarche consiste à observer puis à comprendre. Il y a un rythme ternaire avec un point d’orgue sur le mot « connaissance ».
Il y a une métaphore de l’horloge avecune référence au progrès. Le philosophe est un savant accompli, capable de mettre en œuvre tout seul des moyens pour arriver à la connaissance. La suite du paragraphe nous présente les conséquencesde cette démarche scientifique.

2 La primauté accordée à la raison.
La science du philosophe n’est rien sans la raison. On montre que pour le philosophe la raison est aussi importante que l’soitla religion à cette époque. La raison et le philosophe sont mis en valeur par un chiasme « la raison et le philosophe … la grâce et le chrétien … la grâce et le chrétien … la raison et le philosophe» aux lignes 8/10. Ensuite le philosophe est nommé « l’être raisonnable ». Le plus important pour lui est ce qui convient. Il accepte que l’on ne soit pas d’accord avec ce qu’il adhère. Il y a larépétition de « même » et une antithèse entre « adopte » et « rejette ».
3 Les domaines d’applications.
La connaissance de soi-même, une intériorité est prise en compte. Les verbes de connaissance sontmêlés à des termes de sentiments, il s’agit donc de s’intéressé à l’intériorité de l’individu. Les termes de bien-être apparaissent, donc la recherche du bonheur passe par la raison.
La recherchede la vérité est d’abord d’ordre intellectuel sur le monde qui nous entoure, puis d’ordre moral sur les idées des hommes. Le philosophe rejette les superstitions (« douteux », « vraisemblance ») doncune partie de la religion. Il attaque légèrement la religion par un parallèle avec la raison qui elle offre des faits contrairement à la religion.
B. La complexité de la relation à autrui....
tracking img