Aspects epidemiologiques et histologiques des tumeurs malignes primitives de l’estomac a abibjan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET HISTOLOGIQUES DES TUMEURS MALIGNES PRIMITIVES DE L’ESTOMAC A ABIDJAN (COTE D’IVOIRE) EFFI AB, MOROKANT I, DOUKOURE B, N’DAH KJ, NGUIESSAN AA, KOUYATE M, AMEGBOR K, KOFFI KE, DIOMANDE MIJM, HONDE M. Service d’Anatomie Pathologique- CHU Abidjan-Cocody (Côte d’Ivoire) Correspondance : Dr. MOROKANT Minaugo Ismaïl - e-mail : mmorokant@yahoo.fr

INTRODUCTION Le cancer del'estomac fait partie des affections malignes les plus courantes dans le monde, avec quelques 870.000 cas par an dont 650.000 décès. Contrairement a l’Europe ou l’on note une baisse significative de l'incidence de ce cancer depuis 20 ans pour les formes distales, la fréquence de ce cancer reste élevée en Asie, en Amérique du Sud et en Europe de l'Est. En Afrique, leur incidence a longtemps étésous-estimée. Mais on constate que depuis le développement des moyens diagnostiques, des cas de cancers de l’estomac sont de plus en plus notifiés. En Côte d’Ivoire, les travaux de TROH [21] retrouvaient une fréquence de 3,66 %. Forts de ces acquis, il nous est apparu nécessaire d’initier ce travail en vue de préciser les tendances épidémiologiques et anatomo-pathologiques actuelles de cette affectionchez le noir africain en Côte d’Ivoire. I. MATERIEL ET METHODES Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive portant sur 722 cas de cancers gastriques histologiquement confirmes, colligés en 24 ans (1984 - 2007) dans les registres des laboratoires d’Anatomie Pathologique des CHU d’Abidjan. Les variables étudiées étaient l’âge, le sexe, le siège, le type histologique, la présenced’Helicobacter pylori II. RESULTATS II.1. ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES II.1.1. FRÉQUENCE DES CANCERS GASTRIQUES Pendant la période d’étude, nous avons recensé 11854 cancers dont 1620 cancers digestifs et 722 cancers de l’estomac. Le cancer gastrique représentait donc 6,09 % des cancers en général et 44,57% des cancers digestifs. Il était le 1er cancer digestif et venait en 5ème position après le cancer du col del’utérus, les cancers de la peau, le cancer de la prostate et le cancer du sein.

1

Figure 1 : Fréquence des cancers gastriques par rapport aux cancers du tube digestif.

II.1.2. L’ÂGE La répartition par tranche d’âge (Figure 2) a concerné 691 patients. L’âge moyen de nos patients tous sexes confondus était de 51,48 ans, avec des extrêmes de 15 et 93 ans.

Figure 2 : Répartition partranches d’âge. La tranche d’âge de 40 à 69 ans était la plus touchée, avec 450 cas soit 65,03 %. On notait une rareté des cancers de l’estomac avant 20 ans (0,43 %) et après 90 ans (0,14 %). II.1.3. LE SEXE La répartition selon le sexe est rapportée dans la figure 3.

Figure 3 : Répartition des patients selon le sexe

Notre étude a porté sur 694 cas et elle montre une nette prédominance du sexemasculin avec : Chez les hommes : 458 cas soit 66 % SEX RATIO = 1,94 Chez les femmes : 236 cas soit 34 %

2

III.1.4. CORRÉLATION ENTRE L’ÂGE ET LE SEXE Elle est rapportée dans la Figure 4

Figure 4 : Répartition par tranches d’âge et par sexe.

L’étude de la corrélation entre l’âge et le sexe a montré une nette prédominance du sexe masculin dans chaque tranche d’âge à l’exception de latranche d’âge de 20 à 29 ans où l’on notait plus de femmes que d’hommes atteints. Chez l’homme, le plus jeune malade avait 15 ans et le plus âgé 93 ans. La moyenne d’âge était de 51,33 ans, avec un maximum de fréquence entre 40 et 70 ans. Chez la femme, la plus jeune malade avait 18 ans et la plus âgée 84 ans. La moyenne d’âge était de 51,63 ans et le maximum de fréquence entre 40 et 70 ans. II.1.5.LES CONDITIONS PRÉCANCEREUSES Tableau I : Répartition selon les conditions précancéreuses.

Elle est rapportée dans le tableau I.

Types de lésion Gastrite chronique Polype gastrique Ulcère gastrique Moignon de gastrectomie TOTAL

Nombre de cas 97 15 10 1 123

% 78,86 12,20 8,13 0,81 100

Sur les 123 cas que nous avons répertoriés, les gastrites chroniques étaient au premier rang...