Athena l'odyssee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (971 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ELUARD : « La courbe de tes yeux... »

Paul Eluard (1895-1952) a été un des piliers du surréalisme qui s'intéresse à l'imaginaire, au rêve et à l'inconscient dans les années 1920. Après une crisepersonnelle existentielle en 1924, Eluard publie son premier recueil en 1926 : Capitale de la douleur. Ce recueil est dédié à sa muse : Gala. Le poème "La courbe de tes yeux" est l'avant dernier durecueil.

La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur,
Un rond de danse et de douceur,
Auréole du temps, berceau nocturne et sûr,
Et si je ne saisplus tout ce que j'ai vécu
C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu.

 
Feuilles de jour et mousse de rosée,
Roseaux du vent, sourires parfumés,Ailes couvrant le monde de lumière,
Bateaux chargés du ciel et de la mer,
Chasseurs des bruits et sources des couleurs,

Parfums éclos d'une couvéed'aurores
Qui gît toujours sur la paille des astres,
Comme le jour dépend de l'innocence
Le monde entier dépend de tes yeux purs
Et tout mon sang coule dansleurs regards.

Capitale de la douleur (1926)

ELUARD : « La courbe de tes yeux... »

Eluard, poète de la première moitié du XX ème a été un des piliers dusurréalisme qui s'intéresse à l'imaginaire, au rêve et à l'inconscient dans les années 1920. Après une crise personnelle existentielle, Eluard publie son premier recueil en 1926 : Capitale de la douleur. Cerecueil est dédié à sa muse : Gala. Le poème "La courbe de tes yeux" est l'avant dernier du recueil. Il est sous le signe de la joie d'aimer et du partage amoureux.
Forme originale et souple : 3quintils, vers mélangés dans le 1er, puis décasyllabes réguliers. Rimes très irrégulières.
Forme de blason : description et éloge d'une partie du corps de l'être aimé.
Série d'images visant à...
tracking img