Audit de la politique agricole au cameroun

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2356 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
AUDIT DE LA POLITIQUE AGRICOLE AU CAMEROUN

Par N. Raoul ATEBA

INTRODUCTION

Si « l'évaluation d'une politique publique a pour objet d'apprécier l'efficacité de cette politique en comparant ses résultats aux objectifs assignés et aux moyens mis en œuvre »[1], l’audit est un outil d’aide au pouvoir décisionnel d’une organisation. Vincent Lemieux, dans son ouvrage L’étude des politiquespubliques. Les acteurs et leur pouvoir, définit une politique publique comme « une série d’actions ou d’inactions que les autorités publiques choisissent d’adopter pour régler un problème ou un ensemble interrelié de problèmes »[2]. Aussi dans la sphère de la gouvernance, auditer une politique et particulièrement la politique agricole au Cameroun c’est effectuer des constats objectifs, analyser cesderniers et émettre des recommandations de nature à renforcer les rôles de surveillance, d’information, de prévoyance et permettre du même coût d’améliorer l’action publique.

Dans le cadre de ce travail, l’audit de la politique agricole au Cameroun sera effectuée par le biais d’une trentaine de questions non exhaustives regroupées dans des ensembles variés ayant pour objectif de nous donner uneidée de l’écart qui existent entre les objectifs de la politique agricole au Cameroun et la mise en œuvre de cette politique. Notre travail sera subdivisé en deux principales parties ; la première consistera à faire le constat de la mise en œuvre de la politique agricole au Cameroun et la seconde consistera en des recommandations relatives à la première partie.

I – CONSTAT DES LA MISE EN ŒUVREDE LA POLITIQUE AGRICOLE AU CAMEROUN

A – IDENTIFICATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE AU CAMEROUN

1 – Existe il une politique agricole au Cameroun ?

• Oui il existe une politique agricole au Cameroun.

2 – De quelle année date t-elle ?

• La dernière politique agricole a été adoptée en 1998

• Toutefois, cette dernière est revisitée lors de l’élaboration Document deStratégie de Développement du Secteur Rural, en janvier 2006.

3 – Quelle sont les structures principalement responsables de l’implémentation de cette politique ?

• Le MINADER (Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural)

• Le MINEPIA (Ministère de l'Elevage, des Pêches et de l'Industrie Animale)

Mais aussi :

• MINPLADAT (Ministère de la Planification, de laProgrammation et de l'Aménagement du Territoire)

• Le Ministère de l’Industrie pour les cultures industrielles (coton, palmier à huile, hévéa, canne à sucre, banane dessert)

4 – Quels sont les niveaux d’intervention de la politique agricole au Cameroun ?

• La culture du sol, l’élevage, la pêche

B – ATTENTES ET OBJECTIFS DE LA POLITIQUE AGRICOLE AU CAMEROUN

5 – Quels sont les effetsattendus de cette politique sur les populations ?

• Nourrir les populations

• Assurer l’auto suffisance alimentaire

• Promouvoir l’emploi en milieu rural

6 – Quels sont les effets attendus de cette politique sur l’économie nationale ?

• Relancer l’économie

• Rapporter les devises

7 – Quels sont les grands axes prioritaires de cette politique ?

•Augmenter les productions déficitaires

• Améliorer les voies de communication entre les zones rurales (lieu de production) et les grandes villes (lieu de vente)

• Réduire les importations

• Moderniser l’agriculture, l’élevage et la pêche

• Assurer la sécurité alimentaire

• Développer les exportations de produits agricoles

C – COMPREHENSION DE LA POLITIQUE AGRICOLE ETDISPONIBILITE DES RESSOURCES

8 – Quelle compréhension le MINADER et le MINEPIA ont-ils des missions qui leur sont assignées ?

• La qualité de l’expertise des personnels de ces ministères nous fait croire qu’ils ont une assez bonne compréhension des missions qui leur sont assignées.

9 – Y a-t-il des ressources humaines et financières suffisantes pour la mise en œuvre de la politique...
tracking img