Auguste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1543 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie

Petit-neveu et fils adoptif de Jules César, il arrive au pouvoir dans les proscriptions et les guerres civiles qui suivent l'assassinat de ce dernier puis l'élimination de ses propres rivaux. Il parvient à laisser à la postérité l'image du restaurateur de la paix, de la prospérité et des traditions. Par son ami et conseiller Mécène, son règne est caractérisé par une floraisonremarquable des arts et des lettres, valant au « siècle d’Auguste » de rester une référence culturelle mythique.
Pour ce qui est de son apparence, on peut se référer à l'historien romain du Ier-IIe siècle, Suétone et à son ouvrage Vies des douze Césars: « Auguste était d'une rare beauté, qui garda son charme tout le long de sa vie […] Ses yeux étaient vifs et brillants ; il voulait même faire croirequ'il y avait dans son regard une autorité divine et, comme il le fixait sur quelqu'un, il aimait à lui voir baisser la tête, comme ébloui par le soleil. »2
À la conquête du pouvoir
Auguste est né à Rome le 23 septembre 63 av. J.-C. sur le mont Palatin, sous le nom de Caius Octavius, le même nom que son père Gaius Octavius. On lui donne dans son enfance le surnom de Thurinus (soit en l'honneur dela ville d'origine de ses ancêtres, Thurii, soit en l'honneur d'une victoire de son père à proximité de cette ville, peu après la naissance de son fils3). Son père appartient à une famille de l'ordre équestre importante mais peu connue ; il est gouverneur de la province de Macédoine jusqu'à sa mort en 59 av. J.-C. Sa mère, Atia Balba Caesonia, est la nièce de Jules César1.
Après l'assassinat deJules César aux ides de mars (le 15 mars) 44 av. J.-C., alors qu'il est encore à Apollonie, il décide de rentrer à Rome pour récupérer son héritage. En effet, César, sans descendance légitime, a adopté Octave dans son testament. En débarquant à Brindisi, le jeune homme alors âgé de 19 ans affiche très tôt l'ambition de s'imposer en politique. Il revendique l'usage des tria nomina de César, CaiusIulius Caesar Octavianus, selon l'usage en vigueur à Rome qui veut que l'adopté prenne le nom de son adoptant en y ajoutant souvent un rappel de ses origines. Pour plus de facilités, notre usage veut qu'on l'appelle Octavien à son adoption, ou César dit « le Jeune » après que le sénat a ratifié officiellement son adoption par Jules César. Une comète passant dans le ciel au moment où il célèbre lesLudi Victoriae Caesaris et des jeux en l'honneur des victoires de César, que son père a promis avant sa mort, l'encouragent à continuer ses efforts, arguant que la comète est son père qui, devenant divin, part prendre sa place auprès des dieux.
Cicéron lui apporte son soutien contre l'ancien lieutenant et collègue de César au consulat pour l'année 44 av. J.-C., Marc Antoine, qui a décidé d'écarterce jeune ambitieux qui revendique l'héritage césarien alors qu'Antoine espérait en récolter les fruits. Allant contre toute légalité, Cicéron fait voter au sénat les pouvoirs de propréteur pour Octave alors qu'il n'a pas exercé les charges de questeur ni de préteur et qu'il est très en dessous de l'âge minimal requis. Cicéron lance cette phrase célèbre dans sa cinquième Philippique : « la valeurn'attend pas le nombre des années ».
Ayant levé une armée, Octave bat d'abord Antoine à Modène dans une bataille où périssent les deux consuls en exercice Aulus Hirtius, mort au combat, et Caius Vibius Pansa Caetronianus, décédé des suites de ses blessures. Octave est alors acclamé imperator par ses troupes. Mais en dépit de l'avis de Cicéron, prêt à assumer le consulat avec Octave commecollègue, le Sénat refuse cet honneur au jeune homme au motif de son âge, ainsi que l'ovatio.
Octave, vexé, s'allie à Marc Antoine grâce à la médiation de Lépide, et ils décident à trois de créer une nouvelle magistrature collégiale qui chapeauterait la République romaine, le Triumvirat. Les Triumvirs s'emparent alors de Rome et décrètent la proscription de tous leurs adversaires, dont Cicéron, mis à...
tracking img