Autisme infantile et psychoses precoces de l'enfants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Accueil Présentation Enseignement Recherche Actualité Publications Documents Dossiers Pédopsy et Web Bibliothèque Liens

Module 3 : MATURATION ET VULNERABILITE

AUTISME INFANTILE ET PSYCHOSES PRECOCES DE L'ENFANT

MODULE 11 : SYNTHESE CLINIQUE ET THERAPEUTIQUE. ITEM N° 278. ENSEIGNANTS : Dr J. Malka, Pr. P. Duverger. MODE D’ENSEIGNEMENT : ARC / E.D. OBJECTIFS : - Savoir reconnaître lessignes précoces de l’autisme infantile. - Connaître la description de l’autisme infantile constitué. - Savoir orienter les investigations devant une suspicion d’autisme infantile ou de psychose précoce de l’enfant. - Argumenter les principes et les différentes modalités de prise en charge des pathologies autistiques et psychotiques précoces de l’enfant.

1

AUTISME INFANTILE ET PSYCHOSES PRECOCESDE L'ENFANT

CONTEXTE HISTORIQUE EPIDEMIOLOGIE EXAMEN D’UN ENFANT PSYCHOTIQUE DIAGNOSTIC ET EVALUATION
1°/ Le bilan clinique 2°/ Le bilan somatique 3°/ Le bilan psychologique 4°/ Le bilan psychomoteur 5°/ Ecueils à éviter concernant les diagnostics d’autisme et de psychose précoce 6°/ Diagnostic précoce de l’autisme infantile : une suspicion, jamais un diagnostic 7°/ Problèmes diagnostiques etdiagnostics différentiels 8°/ Formes cliniques.

EVOLUTION DE L’AUTISME ET DES PSYCHOSES PRECOCES
1°/ Les facteurs pronostics Facteurs liés à l’enfant lui-même Facteurs liés à l’environnement 2°/ L’évolution à long terme.

PRISE EN CHARGE DES ENFANTS AUTISTES ET PSYCHOTIQUES Bibliographie

2

AUTISME INFANTILE PSYCHOSES PRECOCES DE L'ENFANT
Le but ce cours d'aider le praticien -généraliste, pédiatre ou psychiatre - à se repérer dans le domaine de l'autisme et des psychoses infantiles précoces. C'est en effet à lui qu'un enfant est adressé lorsqu'un fait ressenti comme anormal est constaté dans son développement. Toute la difficulté est alors de savoir si ce " fait " s'inscrit dans un développement pathologique. Toute démarche diagnostique en pédopsychiatrie suppose au préalableque soient assimilés les grands fondements du développement normal du nourrisson, de l'enfant et de l'adolescent. Nous renvoyons donc d'abord le lecteur aux enseignements correspondants. Nous nous attacherons à montrer ici en quoi tel ou tel signe observé doit attirer l'attention du médecin. Cette dernière comporte une part objective (celle qui suppose une connaissance du développement normal etpathologique) mais aussi une part subjective qu'il faut savoir écouter mais aussi analyser pour qu'elle soit fiable.

CONTEXTE HISTORIQUE
Jusqu'au début du XIXème siècle, la pathologie mentale de l'enfant, quelle qu'elle soit, était considérée comme l'expression d'une déficience du développement de l'intelligence. La psychose (ou la "folie") était à cette époque considérée comme exclusivementliée à l'adulte. Depuis, des similitudes cliniques ont peu à peu été mises à jour entre certaines psychoses décrites chez l'adulte et les manifestations de certains enfants, ce qui a fait supposer dès la fin du XIXème siècle la possibilité d'une éclosion très précoce de troubles psychotiques de la personnalité. En 1943, Léo Kanner, psychiatre américain d'origine autrichienne, décrivit pour lapremière fois l'autisme infantile précoce, à partir de l'observation de 11 enfants âgés de 2 ans et demi à 8 ans. Ces enfants, précisait l'auteur, avaient en commun "l'inaptitude à établir des relations normales avec les personnes et à réagir normalement aux situations, depuis le début de leur vie." Kanner repérait alors chez ces enfants, autour de ce désordre fondamental représenté par des troublesmajeurs de la communication, un certain nombre de caractéristiques cliniques constituées par : - le retrait autistique ("aloness"), marqué par l'absence de contact avec la réalité externe, le monde extérieur (celui des objets mais aussi des personnes) semblant ignoré par l'enfant. Lorsque cette "ignorance" concerne des personnes humaines, ces dernières n'étant pas perçues par lui comme des sujets...
tracking img