Avortement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'avortement
se définit comme l'interruption avant son terme du processus de gestation, c'est-à-dire le développement qui commence à la conception par la fécondation d'un ovule parun spermatozoïde formant ainsi un œuf, se poursuit par la croissance de l'embryon, puis du fœtus, et qui s'achève normalement à terme par la naissance d'un nouvel individu de l'espèce.On parle d'avortement pour toutes les espèces vivipares. Par extension, le terme est également utilisé par métaphore pour désigner l'échec d'un processus de développement quelconque,sans rapport avec la procréation (avortement d'une greffe, d'un projet).
L'avortement, selon la définition juridique et scientifique, consiste en France en l'interruption du processus degestation à partir de l'implantation de l'embryon au stade morula dans l'endomètre.
Terminologie
▪ L'avortement peut être spontané : on parle de fausse couche. Avant 12 semainesd'aménorrhée c'est une fausse couche précoce et après cette période il s'agit d'une fausse couche tardive (la majorité des œufs fécondés ne sont pas viables dans des conditions normales etsont éliminés très rapidement par l'organisme). Au delà de 20 semaines (ou pour un foetus de plus de 500g, selon l'OMS), on parle d'accouchement prématuré1.
▪ La grossesse peut êtreinterrompue volontairement sans raison médicale par intervention humaine. On parle alors d' interruption volontaire de grossesse ou IVG.
▪ Enfin la grossesse peut être interrompue pourdes raisons médicales tenant soit au fœtus soit à la femme enceinte. On parle dans ce cas d'interruption médicale ou thérapeutique de grossesse ou IMG.
Plantes abortives
L'hysope2 estconsidérée comme abortive, tout comme à forte dose la sauge, la rue ou l'armoise3.
Dans l'antiquité gréco-romaine, l'absinthe était aussi utilisée pour ses propriétés abortives.
tracking img