Balzac et la petite tailleuse chinoise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1164 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Balzac et la petite tailleuse chinoise est le premier roman de l'écrivain franco-chinois Dai Sijie, paru en 2000. L’originalité de ce roman transparait à travers ses personnages, son histoire et surtout le message intense que cherche à faire véhiculer l’auteur.
Ce dernier fait l’apologie de l’art de lire, de raconter. On retrouve alors cette ambiance féerique des contes, où l’imagination estreine et  le conteur est roi. Telle est la sensation que l’on a en lisant ce livre plus qu’ exquis.
Le pouvoir de la lecture est illustré avec brio à travers trois personnages dotés d’une simplicité et d’une naïveté extraordinaire. On se  laisse envouter par leur histoire, leurs péripéties, l’amour,  la joie et l’espoir que chacun porte en lui. Le lecteur découvre avec patience et envoûtement dessentiments que l’on a perdu, et que l’on ne retrouve plus dans ce monde jalonné de violence, de froideur et d’égocentrisme. Dans ce livre, l'amour est bien autre chose qu'un artifice poétique.
Dai Sijie nous emmène dans un monde où l’homme perd tout, même ses rêves les plus chers, sa famille, ses amis. Ce monde obscur où la lumière peine à y pénétre, n’est tout autre que celui de Mao. Rééduquer les"intellectuels" en les faisant travailler chez les paysans pour les mettre au contact de la dure réalité, telle était alors la politique de Mao.
 Cette histoire se déroule dans  une région perdue de l’Empire de Milieu, dans la montagne du Phénix du Ciel (qui porte bien son nom) dans la province du Sichuan durant les années de la Révolution culturelle en Chine. Deux amis d’environ 18 ans sontenvoyés en rééducation l'année 1971, car après trois ans d'études au collège ils ont été considérés comme des « intellectuels ». Ils se connaissent depuis l’enfance et ne se sont jamais  disputés, par respect mutuel. Le narrateur a 17 ans au début du récit[], et est plutôt réservé. Son père est pneumologue et sa mère spécialiste des maladies parasitaires. Il joue du violon, son instrument a unegrande importance pour lui et lui permet de s’évader loin de ses soucis.Son meilleur ami se prénomme Luo.  Il était son voisin de palier avant leur départ pour la rééducation.  Luo, beaucoup moins timide, a 18 ans au début du récit, et est également issu du milieu médical : son père, dentiste, a soigné les dents de Tchang Kaï-chek. Cela lui coûte, ainsi qu'à toute sa famille, d’être « ennemi dupeuple ».Le troisième personnage à qui est attribué le nom de ce roman est surnommé La petite tailleuse,  fille d’un des tailleurs chinois les plus populaires, et considérée comme la plus belle fille de la montagne. Les deux jeunes garçons ne résistent guère à sa beauté naturelle, à son charme plus qu’envahissant. Les deux amis on  connu alors l’amour, et ses folies mais aussi ses peines et ses chagrins.L’un d’eux, au nom de l’amitié, a choisi de garder cet amour pour lui et d’aimer en secret.                                                                         
Cette fille  a su être leur rayon de soleil, dans un sombre décor sauvage de pics aigus et d’escaliers  de pierre qui se perdent dans les nuages. Là-haut, une minuscule vallée perdue. Un lac. Là est le village et ses habitants rustres,frustes, illettrés, à l'image de leur chef où  les jeunes rééduqués apprennent sur le tas l'art de la débrouillardise et de la fronde. Corvées avilissantes. Travail épuisant dans les rizières. Extraction à mains nues du minerai de quelque mine oubliée, infestée de paludisme. Fatigue qui s’accumule. Maladie. Faim. Souffrance. Que de mots qui d’écrivent l’état  désolant où ils se trouvent.
Un jour,la  Petite Tailleuse apprend aux deux adolescents qu'un troisième jeune rééduqué, le Binoclard, fils d'un écrivain et d'une poétesse connus, cache sous son lit une valise remplie de romans étrangers. La Petite Tailleuse, Luo et le narrateur  décident de voler cette valise et y découvrent un vrai trésor. Flaubert, Hugo, Tolstoï, Dickens, Rolland, Dumas, Rousseau et, bien sûr, Balzac. Toute...
tracking img