Bar a pates

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1129 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Conseil d’Orientation des Retraites travaille à préparer le dossier de la réforme d’ampleur des retraites qui s’annonce pour 2010. Il s’est attaqué à la comparaison du niveau de vie par unité de consommation des retraités et des actifs depuis 1996. Rappelons que depuis 1970, époque de faible niveau de vie des retraités par rapport aux actifs, un fort rattrapage s’est opéré. Sa description,intéressante, n’est cependant pas prospective : elle n’intègre pas les effets des réformes déjà acquises à 20 ou 40 ans. Telle qu’elle, elle débouche sur des constats qui invitent à la réflexion.
Premier constat. D’abord, le niveau de vie moyen des retraités progresse régulièrement, bien que les pensions soient indexées sur les prix et que chaque retraité voit son revenu stagner. En effet, le niveaude vie moyen augmente grâce au renouvellement des générations : ceux qui partent en retraite profitent de salaires de référence plus élevés, notamment les femmes dont le taux d’activité a fortement augmenté. C’est ce qu’on appelle l’effet noria. Leur revenu par tête (21540 euros par an en 2007) sont 5% supérieur en moyenne à celui de l’ensemble de la population et presqu’autant à 1% près que celuides seuls actifs. Mais cet effet noria pourrait prendre fin avec les générations nées autour de 1950, qui connaissent une quasi stagnation du niveau de vie, ressentie comme une dégradation de la situation des jeunes générations. Les jeunes actifs d’aujourd’hui disposent de revenus à peine plus élevés que disposaient les jeunes actifs il y a trente ans, alors que les besoins de consommation (liésau progrès technique et à l’évolution générale du niveau de vie) se sont accrus entre temps.
Aux deux extrémités de l’échelle, les retraités sont même clairement avantagés : les plus modestes bénéficient de minima sociaux plus élevés et les plus riches profitent de revenus du patrimoine importants. A noter que les retraités sont plus souvent propriétaires de leur logement, ayant achevé derembourser les emprunts d’acquisition et perçoivent deux fois plus de revenu par unité de consommation en provenance de leur patrimoine de rapport. Ajoutons que la situation des retraités les plus aisés apparait également un peu plus favorable que celle des actifs les plus aisés !
Deuxième constat : Le niveau de vie moyen des retraités se maintient depuis dix ans à peu près au niveau que celui desactifs : le décalage éventuel en faveur des actifs dépend étroitement de la progression des salaires, en période de croissance significative. La crise actuelle devrait se traduire par une baisse conjoncturelle de niveau de vie des actifs, alors que les retraités seraient relativement épargnés. C’est dire l’acuité du problème du salaire des actifs, qui, de plus, détermine le niveau de leurs retraitesde demain.
Troisième constat : le taux de pauvreté des personnes de soixante ans et plus se maintient à un niveau inférieur à celui de l’ensemble de la population (9,7 % contre 13,4 %) et ne tend pas à s’accroître en l’espace de dix ans. Resterait à étudier de près la dispersion des revenus dans le groupe des retraités et la place du minimum vieillesse, ce qui n’est pas fait.
Quatrième constat :quoiqu’il en soit, les générations qui ont pris leur retraite récemment étaient plus riches que les générations précédentes : le patrimoine médian ou moyen des retraités était environ 1,2 fois supérieur à celui des actifs en 2004, alors que douze ans plus tôt il était identique à celui des actifs. Or les jeunes générations semblent avoir accumulé moins de patrimoine que leurs aînés au même âge etpourraient donc à terme dégager une capacité d’épargne moindre que leur prédécesseurs. Ils risquent de pâtir au surplus du remboursement des dettes que nous sommes en train d’accumuler.
Cinquième constat : le patrimoine financier, source de revenus complémentaires pour la retraite, est réparti de façon plus inégalitaire parmi les retraités que les actifs. Il joue un rôle important pour les...
tracking img