Bel ami

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1027 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans son œuvre Bel Ami, datant du XIXe siècle, Guy de Maupassant met l’accent sur la nouvelle bourgeoisie de l’époque, cette dernière étant une classe insatiable d’argent et de réussite. Ce roman présente l’évolution de George Duroy, dit « bel ami », le héro de l’histoire. Ce dernier réussira à atteindre le sommet de la hiérarchie en profitant des femmes mais aussi en travaillant commejournaliste pour le journal La Vie Française.
Il sera ici question de s’interroger sur la manière dont Maupassant décrit le restaurant dans lequel Duroy se trouve, et sur la place qu’occupe ce dernier dans la hiérarchie.
Nous verrons tout d’abord que Maupassant fait une description réaliste du restaurant, mais qu’il a également une vision impressionniste de ce dernier. Enfin nous nous intéresserons à lasituation sociale de G. Duroy et à ses ambitions.

Tout d’abord, Maupassant adopte un point de vue réaliste pour décrire le restaurant dans lequel Duroy a rendez-vous avec Mr. Forestier. Il met en avant le cadre de la ville mais aussi le fait que c’est un endroit très bruyant.
En premier lieu, certaines informations nous permettent de voir que la scène se déroule en ville, en l’occurrence àParis. En effet, l’auteur nous fait part que l’action se déroule dans un « boulevard »
De plus, il met l’ouïe en avant dans cet extrait. Il insiste sur le fait que le restaurant est très bruyant. L’ouïe ressort notamment avec le verbe « entendait », mais aussi avec le mot « bruit » qui est répété trois fois, puis avec ses mots dérivés comme « bruissement », « son », et « voix ». Il évoque égalementle bruit que font les « argenteries heurtées » et « des vaisselles ». Même les employés du restaurant sont bruyants, avec leurs « pas rapides », cependant ce bruit est « adouci par le tapis des corridors » : cela parait comme un soulagement pour les oreilles de Duroy.

Maupassant effectue également une description impressionniste du restaurant. Il met en évidence la luminosité qu’il perçoit maisnous diffuse aussi l’effet d’étendue et de volume.
Premièrement, Duroy semble fasciné par la luminosité que dégage la table dans le petit salon où il est installé. Il emploie des couleurs chaudes, vives et éclatantes telles que le blanc (« sa nappe blanche ») mais aussi le rouge (« tendu de rouge »). Il insiste sur la puissance de la lumière, surtout avec le verbe « brillaient », puis lesadjectifs comme « luisante » et « vernie ». Il s’appuie également sur la lumière que diffusent les bougies des candélabres posés sur la table, avec la « flamme ». Il parle également du « vert clair » des feuilles d’arbre, ces dernières également « éclairées » grâce à la « lumière vive » des cabinets. La lumière de la table semble donner de l’éclat et de la joie à Georges Duroy.
Ensuite, Maupassant meten évidence l’idée de profondeur de la scène, du lieu dans lequel il se trouve. Dans un premier temps, cette étendue est justifiée par le fait que le restaurant se situe en plein boulevard, dans la capitale française. Il y a aussi une certaine verticalité dans la description, lorsqu’il mentionne le « second étage ». Un effet de volume est aussi remarqué quand il parle de « vaste maison » et de« grands restaurants », mais également lorsqu’il dit « tous ces petits salons » : cela pourrait montrer une certaine démesure, et que ces salons sont indéfiniment nombreux.

Pour finir, il est possible de s’intéresser à la place que Duroy occupe au sein de la société. Maupassant montre que Duroy fait partie des catégories modestes, mais qu’il a l’intention d’atteindre le sommet de la hiérarchie.Plusieurs éléments nous montrent que le personnage principal n’est pas issu d’une famille aisée. Dès la première ligne, le narrateur nous fait part du bas niveau de vie de Duroy en soulignant qu’il prend pour habitude (« pour la seconde fois ») d’emprunter (« ayant loué ») des vêtements (« habit noir »), car il ne perçoit pas assez d’argent pour s’en acheter. Il est ensuite dirigé dans une...
tracking img