Bernard desportes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Irritation est le dernier roman de l'écrivain Français Bernard Desportes apparut en novembre 2009 chez fayard célèbre maison d'édition française.
L'auteur met en scène une œuvre volumineuse de 400pages en abordant les thèmes du vide et du gouffre, un cheminement ascendant vers le défunt. Vlad est le personnage principal du roman, ce personnage on le retrouve aussi dans sa trilogie romanesque"vers les déserts"2001 publier chez Maurice Nadeau, "Brèves Histoires de Ma Mère" 2004 et finalement "Dansant Disparaissant" 2006 les deux derniers sont édités Fayard. Cette fois ci, Vlad vient de subirune attaque cérébrale, mais il n'y croit pas ; selon lui, sa maladie est l'imagination de psychiatres ignorants. il souffre horriblement ainsi la vie de Vlad est atroce, elle n'offre aucun espoir.Vlad est incapable de vivre et tout n'est, dans son existence, qu'inachèvement. Il ne sait pas s'attacher aux autres, qu'il rejette, et n'entre dans une relation que pour en ressortir aussitôt ; ilmultiplie les manuscrits jamais terminés et reste chaque fois perplexe, indécis devant la page blanche de son nouveau roman. Ses seuls moments de bonheur sont ceux où il rencontre les jeunes garçons quilui prêteront leur corps.
La caractéristique essentielle du roman est la formelle on peut la qualifier d'auto-poé-fiction une nomination créée par le critique et l'universitaire Français FabriceTumerel professeur à l'université d'Artois de Lille. Toutes les normes stylistiques ordinaires sont rejetées, Desportes allant même, parfois, jusqu'à se départir de toute ponctuation. Les phrases seprolongent et s'étouffent après deux ou trois pages, indiquant la domination du narrateur devant la scène de la vie. « De l'air, de l'air ! » s'exclame-t-il souvent puisque Vlad est malade declaustrophobie. Cette claustrophobie est rejetée par l'écrivain à travers ces longues phrases qui jamais ne se paralysent, ou alors se perdent dans des propositions circonstancielles interminables, comme s'il...
tracking img