Bilan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2169 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
 

Communiqué de presse Chambourcy, le jeudi 27 janvier 2011

ANNÉE DE PUB 2010 Kantar Media présente son bilan publicitaire annuel
Entre rattrapage et reprise, le marché publicitaire a représenté 23,1 milliards d’euros, avec une progression à deux chiffres.
L’évolution du marché publicitaire plurimédia a été de +10,2% en 2010, hors Internet*. Après une année 2009 catastrophique, 2010confirme la reprise du marché et s'achève sur une note positive pour les investissements publicitaires bruts qui se sont élevés à 23,1 milliards d'euros. Le marché se redresse de part un effet de base avec un premier semestre de rattrapage (+12,4%), mais également grâce à un second semestre encourageant (+8,2%). L’année 2010 montre un regain d’activité des annonceurs qui ont saisi de nombreusesopportunités d’achats. Les médias, hors Internet, affichent une progression encourageante des recettes brutes publicitaires. Le fait marquant de 2010 est le retour du média télévision qui a bénéficié d’une progression de 15,3% avec un montant des investissements publicitaires bruts de 8,5 milliards d’euros. Corinne in Albon, Directrice Marketing du Pôle Publicité de Kantar Media analyse : « Même s’il estindéniable que la comparaison avec l’année 2009 fait ressortir des croissances fortes sur le premier semestre, les médias affichent une progression encourageante des recettes brutes en fin d’année. 2010 marque le retour en force de la télévision, avec une croissance de +15,3% ».

Le TOP 10 des Secteurs et Annonceurs
La grande consommation (alimentation, hygiène-beauté, entretien, boissons) adynamisé le marché publicitaire en 2010 avec une évolution des investissements publicitaires supérieure à la moyenne (+12,8%), pour un montant de 5,2 milliards d’euros. Sur ce secteur, plusieurs segments ont progressé : l’alimentation (2,2 milliards d’euros) à +10,7%, la beauté (1,8 milliard d’euros) à +16,8% avec une progression remarquée sur les parfums et le maquillage, et les boissons (0,7milliard) avec une évolution positive sur les bières. La télévision est toujours largement plébiscitée par les annonceurs de la grande consommation. Deux médias montrent une progression plus rapide : la presse (+18,9%) et la publicité extérieure (+27%). Au sein même de ce secteur, il existe de fortes amplitudes dans les évolutions des annonceurs. Unilever conserve son leadership sur le secteur de lagrande consommation. Le secteur de l’habilement textile, avec 4,1% des investissements publicitaires, représente toutefois la plus forte progression avec +27,5% et entre ainsi dans le top 10 des secteurs les plus investisseurs. La distribution, qui représente 13,3% des investissements publicitaires, progresse moins vite que la moyenne du marché, mais conserve néanmoins le 1er rang au TOP 10 dessecteurs. C’est la distribution spécialisée qui se montre plus dynamique avec +13,5% des investissements publicitaires, alors que les enseignes généralistes sont en retrait à -8%. Si la radio reste le média privilégié des distributeurs, la télévision progresse de +12,6% et se rapproche ainsi des montants investis en publicité extérieure (513 millions en TV versus 523 millions d’euros bruts enpublicité extérieure). Ce sont les enseignes spécialisées qui en   1

 

télévision sont les plus dynamiques : +20,6% des investissements publicitaires contre +8,9% pour les enseignes généralistes. Le courrier (imprimés publicitaires et courrier adressé) apparaît incontestablement comme le premier média utilisé par les distributeurs. Au TOP 5 des distributeurs, seul Leclerc est en progression(+16,5%). L’automobile, classé 2ème au TOP 10 des secteurs plurimédia, a également bénéficié de l’effet de base sur le premier semestre. Les différents événements de l’année n’ont pas donnés les résultats escomptés (Mondial de l’Automobile). En revanche, la fin d’année avec l‘approche de la fin de la prime à la casse a engendré des investissements importants de la part des constructeurs : +28,3% en...
tracking img