Biographie de kurt cobain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1304 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Kurt Donald Cobain nait le 20 février 1967 à Hoquiam dans le nord de l'état de Washington, dans une famille plutôt modeste mais heureuse et qui le comble d'affection. Son père, Donald Cobain, est mécanicien, sa mère, Wendy, mère au foyer. Il a aussi une soeur Kimberly, sur laquelle on possède très peu d'informations. La famille Cobain s'installe à Aberdeen, une bourgade de bucherons au nord del'état, où il pleut toute l'année et qui possède le taux de suicide le plus élevé du pays. Sa jeune enfance se déroule normalement : ses nombreux oncles et tantes l'initient a la musique et encouragent ses talents. De son propre avis, son enfance fut heureuse jusqu'à l'âge de 8 ans, quand divorcent ses parents. Ce divorce le marquera à jamais ; il devient renfermé, maussade. Il écrit ce poème sur lemur de sa chambre : "Je hais maman, je hais papa, papa hait maman, maman hait papa, tout çà me rend triste". Sa mère obtient sa garde.

Kurt devient instable : "à neuf ans, je pensais que je ne dépasserai jamais l'âge de 21 ans, car je me sentais complètement taré, je me rendais fou tout seul." De plus, il ne s'intègre pas dans la vie en société de cette petite ville : en effet Aberdeen est unelocalité rude, spécialisée dans le bois où les hommes sont robustes, machistes et violents, et qui méprisent tous ceux qui sont différents. Kurt dit :"Les gens de cette ville ne sont pas très dynamiques, ils n'ont envie de rien faire. L'ambiance est à la dépression et à l'alcoolisme." Il définira la vie typique des hommes d'Aberdeen comme ceci :"Couper du bois, baiser, boire, parler de baise etboire encore".

Ainsi, Cobain, qui s'interesse peu aux passions locales, comme le foot, et qui possède une santé fragile, est rejeté : "J'essayais toujours de rencontrer quelqu'un qui aime l'art ou la musique, mais les autres préféraient tous le sport". A l'école, Kurt est associable, il parle peu aux autres élèves et fait l'objet de moqueries : "Pendant le lycée, j'ai été une tête de turc, maispas dans le sens où tout le monde venait me chercher des noises. J'étais tellement peu sociable que j'avais l'air presque dément. Je me sentais si différent et fou qu'on me laissait tranquille dans mon coin. Ca ne m'aurait pas surpris si on m'avait élu la personne capable d'assassiner le plus facilement tout le monde à un bal de fin d'année", explique-t-il.

Donald Cobain demande alors la gardedes enfants et l'obtient en 1979. Kurt vit chez son père mais les disputes sont continuelles : celui-ci suggère à son fils d'abandonner la guitare et de s'engager dans la marine mais Kurt rate exprès le test. Viré de chez lui, il passera plusieurs mois chez des amis, sa mère remariée, allant même jusqu'à dormir sous le pont d'Aberdeen nord (pont qui lui inspirera la chanson Something in the way).Kurt atterit finalement chez son oncle Chuck, musicien lui-même, et qui va l'initier à la musique en lui offrant sa première guitare, pour son anniversaire, le 20 févrirer 1981, il s'agit d'une Lindell d'ocasion. Kurt s'essaie à la guitare ; d'après son professeur de musique, il voulait réussir à jouer la chanson "Stairway To Heaven". Jusqu'à 16 ans, Kurt a peu d'amis mais l'arrivée de punks va lechanger. Avec son unique ami, Buzz Osbourne, chanteur des Melvins, il assiste à des concerts de punk, et découvre le punk et le hard-rock des années 70.

Par l'intermédiaire de ce Buzz Osbourne, Kurt rencontre un certain Chris Novoselic , fils d'un émigré croate. Kurt cherche à monter un groupe qu'il baptise Fecal Matter. Quelques mois plus tard, il envoie une cassette à Chris qui lui proposealors de fonder un nouveau groupe, qui deviendra après plusieurs noms, Nirvana. C'est avec Chris que Kurt se met à couvrir les murs et les voitures d'Aberdeen de grafitis, avec le desormais célèbre tag "God Is Gay", qui choquait la population et faisait bien marrer Kurt. Ses histoires lui vaudront de nombreux démélés avec la justice et la police.

En 1985, à quelques semaines de l'équivalent du...
tracking img