Biographie s. beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (569 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Samuel Beckett naît dans la banlieue de Dublin en 1906, dans l’Irlande catholique. D’une famille
protestante de la petite bourgeoisie aisée, il reçoit une éducation puritaine, nourrie de lecturesde la
Bible, qui développe chez lui une hantise du péché et de la culpabilité, autant qu’un dégoût profond
pour tout ce qui touche le corps.
En 1935, il a écrit en anglais un roman, Murphy
(publiéà Londres en 1938).Comme Murphy, Beckett semble « né retraité » :
il fuit toute vie sociale et comme son personnage, peut passer de longs moments allongé, dans sa
chambre, sur les hauteurs d’unimmeuble du quartier Montparnasse. Toute sa vie, il aimera se retirer
ainsi du monde, et le fera plus tard dans sa maison en région parisienne,
vivant dans la plus profonde solitude, loin des bruitsdu monde, des mondanités du prix Nobel.
à l’image de cette jeune fille dont
parle Jung lors d’une conférence à laquelle il a assisté en 1935 : « - Au fond, elle n’était jamais née. », Beckettajoute dans une confidence à Charles Juliet, en 1968 : « J’ai toujours eu le
sentiment que moi non plus, je n’étais jamais né. ».

Lorsque la guerre éclate, Beckett s'engage dans la résistance etmanque être arrêté par la Gestapo. Il s'installe alors avec sa compagne dans le Vaucluse. En 1946 il doit retourner en Irlande pour des raisons personnelles. Il transpose dans le soliloque de Krapp, dansLa Dernière bande (1959), la révélation que lui apporte une promenade nocturne lors de ce voyage : « Spirituellement une année on ne peut plus noire et pauvre jusqu’à cette mémorable nuit de mars,au bout de la jetée, dans la rafale, je n’oublierai jamais, où tout m’est devenu clair. La vision, enfin. Beckett comprend alors que c’est cette « obscurité », ce magma des pensées et parolesintérieures, qui
est la source de son inspiration créatrice. À Charles Juliet, il confie : « Jusque-là, j’avais cru que je pouvais faire confiance à
la connaissance. Que je devais m’équiper sur le plan...
tracking img