Blessures

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La vie de couple
Un chagrin d’amour rend-il malade? Comment rebondir ?
Quand on quitte ou se fait quitter par son partenaire, cela fait mal... De cette douleur interne découle aussi des symptômesphysiques comme le manque d’énergie, les insomnies ou la baisse d’appétit… Comment rebondir ?
Un chagrin d’amour rend-il malade? Comment rebondir ?
Quand on quitte ou se fait quitter par sonpartenaire, cela fait mal... De cette douleur interne découle aussi des symptômes physiques comme le manque d’énergie, les insomnies ou la baisse d’appétit… Comment rebondir ?

Les symptômes les plusfréquents…

D’après notre sondage, lors d’un chagrin d’amour, 29% souffriraient d’un manque d’énergie, 25% d’insomnies et 19% d’une baisse d’appétit (hommes et femmes confondus). Finalement, nul n’abesoin d’être fin psychologue pour s’apercevoir que pris séparément les uns des autres, ces symptômes expriment un mal être. Mais mis bout à bout, il devient intéressant de constater qu’ils décriventdes symptômes dits « dépressifs ». Il ne s’agit pas d’une véritable « dépression » au sens clinique du terme, mais de différents aspects d’une dépression. On se sent mal, on n’a envie de rien, on adu mal à dormir et on perd l’appétit… Certes ce moment de la vie est douloureux mais finalement, il s’agit là d’une souffrance inévitable dans la vie, qui arrive à tout le monde et qui, acceptée, nousrend plus fort !

Pourquoi a-t-on mal ?
Lors d’une rupture, la douleur vient du fait qu’une blessure narcissique s’est réactivée. Notre narcissisme est entaché par la pensée que l’on n’est « pasdigne d’être aimé ». C’est finalement cette pensée qui est douloureuse et de plus, objectivement injustifiée ! Il faut donc réapprendre à vivre sans l’autre, comme c’était le cas « avant », enapprenant à distinguer désir et besoin. Ce cheminement se fait naturellement mais plus ou moins facilement. Apprendre à vivre sans l’autre n’est pas égoïste mais naturel et humain… Tout comme son ancien...
tracking img