Bonduelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3852 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

CAS N° G0870

Titre : SANTE ET CROISSANCE POUR BONDUELLE
Auteur : Nathalie CLARET / Sébastien RONTEAU
Etablissement d’origine : département GEA2 de l’IUT de Sceaux
Année : 2002
Mots-clés : politique sociale, bilan social, flexibilité de l’emploi.

Ce cas est la propriété exclusive de la Centrale deFormation et Médias Pédagogiques des I.U.T.. Il ne peut donc être utilisé dans un autre établissement sans l’autorisation écrite de la CENTRALE.

Centrale de Formation et Médias Pédagogiques des Instituts Universitaires de Technologie

I.U.T. - Place du 8 Mai 1945 - 93206 St-Denis Cedex 01 - Tél.01 49 40 61 23 - Fax :01 49 40 62 67

E-mail : maryse.pages@centrale-iut.org
http://www.centrale-iut.org
Santé et croissance pour Bonduelle ?

A l’origine de Bonduelle, considéré aujourd’hui comme un spécialiste du légume transformé, on trouve une petite distillerie familiale créée en 1853 dans le Nord de la France.
Pour passer de l’entreprise familiale à la société actuelle, leader européen et côté sur le second marché, de nombreuses transformations ont été nécessaires.
Avec leslogan lancé dans les années 80, « Quand c’est bon, c’est Bonduelle », l’entreprise a placé ses priorités dans le domaine commercial : il faut d’abord trouver le produit qui plaira au client, les solutions techniques suivront. Selon Arnaud L’Ange, Directeur du marketing grand public chez Bonduelle, « nos premiers concurrents sont les légumes frais ». En effet, ils représentent 75% de la consommationde légumes dans les pays européens, qui s’élevait en 2001 aux environs de 50 milliards d’euros, ce qui souligne les potentialités de développement du groupe.

Un siècle de croissance pour Bonduelle

Les véritables débuts de Bonduelle dans la conserverie de légumes ont lieu en 1926, lorsque l’entreprise se lance dans la production de conserves de petits pois. Lors des premières années,Bonduelle met en boîte 20 hectares de petits pois, ce qui correspond à une production d’environ 120 000 boites par an (aujourd’hui elle en produit un milliard par an). Dans les années 30, le problème n’est pas de vendre mais de réussir à produire pour satisfaire la demande des consommateurs. Bonduelle uniquement axé sur la production s’appuie sur le réseau commercial d’un confrère : LaRochefortaise.

C’est après la seconde guerre mondiale, que Bonduelle se lance dans la commercialisation de ses produits et dans la production de masse. Cependant, la ferme initiale ne suffit plus, et pour garantir ses approvisionnements Bonduelle contacte des cultivateurs de la région et met en place un approvisionnement extérieur. Pendant cette phase de forte croissance de la consommation, Bonduellecherche à assurer une production de qualité et à suivre les goûts du public. En 1957, Bonduelle innove en lançant des conserves de mélanges petits pois et carottes.

A partir des années 60, l’entreprise passe dans une phase de développement industriel. En effet, son positionnement comme spécialiste du légume est reconnu, et elle s’implante sur de bonnes terres agricoles.
Dès le milieu des années 60,Bonduelle décide d’exporter ses produits vers les voisins européens (création de la communauté européenne des six), et développe plusieurs filiales.
C’est dans cette même période, que le processus de surgélation des légumes est crée. Ces nouveaux produits connaîtront alors un énorme succès.

Afin de poursuivre son développement dans les années 70, la société s’implante dans de nouvellesrégions, en France mais également en Belgique, et elle investit dans de nouveaux domaines, tels que les champignons et le maïs.
En 1980, elle rachète la société Marie-Thumas, le principal conservateur belge de légumes (marque leader et centenaire sur le marché belge).

Dès 1983, Bonduelle est leader européen en légumes transformés, avec une production annuelle de 350 000 tonnes de conserves et 90...
tracking img