Camus la peste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2062 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le docteur Rieux pousse les autorités à réagir face à au fléau qu'est la peste, et à mettre la ville sous quarantaine, afin que la maladie ne se diffuse pas dans le monde. La deuxième partie montre l’installation et le progrès de la peste dans la cité désormais fermée sur elle-même. Il témoigne pour tous les habitants, car, malgré les nombreuses réactions de chacun, la peste a mise tous lesconcitoyens dans le même « exil » ,«pris dans le même sac »«ainsi, la première chose que la peste apporta à nos concitoyens fut l'exil» note le narrateur. L'enfermement et la peur modifient les comportements collectifs et individuels.la population est évoquée collectivement, elle est dominée par la peur . Tous le monde est dans le même bateau car face à la maladie il n'y a plus de privilégiés nid'exception;" la peste fut notre affaire à tous::::::::::::::::::::::::::».La ville s'installe peu à peu dans l'isolement.
De plus,la population a du mal à faire face à la séparation des êtres chers.
Un sentiment aussi individuel que celui de la séparation avec un être aimé est devenu, avec la peur, celui de toute une ville,de tout un peuple. Les habitants doivent s'habituer à l'isolementaussi bien à l'extérieur de la ville qu'à l'intérieur. Ils éprouvent des difficultés à communiquer avec leurs parents ou leurs amis qui sont à l'extérieur .ils se rendent compte dans quel environnement ils vivent «il semblait,à les voir, qu'il recevaient pour la première fois,et directement,l'impression du temps qu'il faisait.»
La population pense faire face à une séparation temporaire mais peu àpeu que la maladie progresse la population prend conscience que cette situation peut duré un mois comme deux ans .
. L' irruption de la maladie, marque un contraste avec la routine de la population, et traduit cette idée d' enfermement de l’homme dans la prison de sa propre condition humaine : Camus dénonce finalement un homme captif du quotidien et de ses habitudes, incapable de réagirface à l’inconnu : elle montre que l’Homme ne parvient pas à s’adapter aux situations nouvelles, qu’il essaye toujours de réagir en fonction de ses anciens réflexes.

Chapitre 2
Montrer que chaque personnage incarne une manière de réagir face à la déshumanisation de la peste.

La population ne réalise pas totalement le situation ,elle n'accepte pas la maladie et pense que l'épidémiene durera pas si longtemps .l’homme refuse finalement de croire à ce qui se présente à lui, la peste confronte l’homme à la fragilité de sa condition. La ville paraît sans vie «l'animation habituelle () s'était brusquement éteinte». Le narrateur ne fait plus appel à des dates précises mais il utilise des dates qui se rapportent à la fermeture : le lendemain ,la cinquième semaine ,2 jours après lafermeture ce qui donne un effet de réel .Pour désigner les Oranais victimes de la peste, il utilise « Nos concitoyens » qui devient par la suite un « Nous ». il révèle l'attitude et l'évolution des comportements des hommes prisonniers de la peste donc du mal.
Représentées par le préfet, les autorités craignent surtout d'affoler la population. Par ailleurs, on peut noter que les actions réaliséespar l' administration sont inadaptées à la réalité.
Chaque jour, le docteur Rieux doit ordonner l'hospitalisation de nouveaux malades. Rieux est un médecin, il est donc amené à lutter pour les autres, à combattre la souffrance: c’est un personnage qui incarne la solidarité mais il a toutefois des limites qui sont propres à l’homme. il donne la priorité à son métier bien que les résultats nesont pas visible à ses débuts, la maladie est bien trop puissante, mais il réussi tout de même à sauver des vies. Contrairement à la population il accepte la réalité non sans mal .
Rambert est un journaliste qui veut quitter la ville et rejoindre celle qu'il aime. . Il est consterné car il ne se sent pas concerner par la maladie et ces habitants et cherche à tout prix à s'évader et il n'est plus...
tracking img