Candide incipit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1434 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
CANDIDE Le château de thunder-ten-tronckh Chapitre 1
Introduction
C'est en 1758 que Voltaire, philosophe précurseur du XVIII ème siècle, rédige Candide, conte philosophique cocasse et grave. Le monde de Thunder ten tronck, où naît Candide, se présente comme un « paradis terrestre » qui servira de référence au cours du récit. Peu à peu, Candide va se libérer de cet univers qu'au début iljuge parfait. Il accepte parfaitement l'ordre établi, représenté politiquement par le baron et intellectuellement par Pangloss. Des failles cependant apparaissent dans ce monde : elles rendent possible l'évolution du héros et sont le signe du combat que Voltaire entreprend notamment contre le pouvoir de la noblesse et la philosophie optimiste (doctrine du philosophe allemand Leibniz suivantlaquelle nous vivons dans le plus heureux des mondes possibles.) Nous verrons que cet incipit dresse un tableau critique de la société de Thunder ten tronck, fondée sur des illusions et abritant des êtres que Voltaire présente comme de ridicules marionnettes. Nous verrons enfin que cet incipit est un mode d'emploi pour lire l'ensemble du conte philosophique.
I- Un paradis de pacotille
Ce contevoltairien se déroule en Allemagne. C’est le pays de Leibniz, principal philosophe théoricien de l'Optimisme que combat Voltaire, celui de Frédéric II de Prusse, que l'auteur admirait comme le modèle du souverain. La Westphalie en est aussi la province la plus pauvre: en la choisissant comme Éden fondateur du conte, et en faisant croire à tous les personnages que le baron, avec son château qui avaitune porte et des fenêtres - (1.14), est un puissant seigneur, Voltaire souligne la médiocrité de cet idéal et l'aveuglement de ses héros: il donne une leçon de relativité entre la réalité et l'idée que les hommes s'en font. Il en fait une satire de la lourdeur allemande, de l'emphase du nom Thunder-ten-tronckh et du baron (onomastie : science des noms), l'embonpoint de la baronne (150kg) et de safille(grasse,1.24).
La grande économie de détails sur le décor et les paysages est habituelle dans les romans et contes à l'époque. Mais chez Voltaire, c'est aussi un procédé systématique. La parcimonie des descriptions charge chaque détail d'un sens et d'une fonction philosophique ou satirique très forts. Ici, l'Allemagne se réduit à deux ou trois clichés, épaisseur des corps, philosophieépaisse, d'ailleurs toujours valables de nos temps car les préjugés demeurent... Les personnages font l'objet d'un traitement identique. Une galerie de portraits stéréotypés. L’évocation de Candide encadre celle des autres personnages, et cette composition situe d'emblée le jeune garçon comme le héros, mais insiste aussi sur sa marginalité sociale de bâtard: il est ensuite réintégré à sa placenormale, qui est la dernière. Les comparses, en effet, se présentent dans un ordre familial et social hiérarchique : le baron, son épouse, leurs enfants, le précepteur, enfin l'enfant naturel. La fille vient avant le fils, ce qui annonce le rôle majeur de Cunégonde.
De même, seuls Candide, Cunégonde et Pangloss ont un prénom. Tous les trois font l'objet de précisions succinctes, et l'on a mêmel'honneur d'entendre la voix du professeur pour un fragment édifiant de cours de philosophie. Mais cette économie de description n'est rien au regard du sort réservé au baron, à sa femme et à son fils, anonymes et expédiés en deux traits d'esquisse caricaturale. Le premier n'est pas méchant au fond mais prétentieux et un peu ridicule même pour ses serviteurs. Son épouse placide ne se distingue que parson poids et une bonne éducation limitée à une politesse formelle (faire les honneurs de la maison avec dignité , 1. 22), ce qui veut dire qu'elle est laide et bête; quant au fils, on se contente de noter qu'il « paraissait en tout digne de son père » ce qui vu le portrait du père retourne le compliment en charge féroce, qui sera confirmée dans la suite du conte où il se montrera imbu de ses...
tracking img