Candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8631 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide

Explications de textes n° 1 à 5

Texte 1 : Du début du conte à « tout est au mieux »

L'enjeu du texte.

Ce chapitre remplit une fonction précise d'exposition en apportant au lecteur les trois données indispensables à la mise en route de l'œuvre : des informations sur le personnage central Candide, d'autres sur le milieu social, celui d'une aristocratie engluée dans sespréjugés, d'autres enfin sur le thème directeur, la critique de l'optimisme incarné par Pangloss. Si l'on ajoute qu'un certain ton est adopté, qui sera maintenu jusqu'à la fin, on aura cerné l'enjeu multiple de ce début.

Candide, un personnage central un peu simplet.

Au début de l'œuvre, la première interrogation du lecteur porte légitimement sur Candide, personnage éponyme. il est dépeint déjà parson nom, qui est un de ces noms-portraits dont l'étymologie (Pangloss), les sonorités (Vanderdendur [«vendeur-dent-dure»] le négociant esclavagiste) ou les connotations sémantiques (Candide) annoncent un caractère. Le héros se retrouve dans les syllabes qui le désignent et qui tracent les linéaments de son caractère. Ensuite, une analyse du lexique permet de déchiffrer plus précisément cette jeuneâme qui va s'ouvrir sur le monde.

Sur le plan moral, Candide est un adolescent paisible et inoffensif, il a «les mœurs les plus douces» : l'expression le dépeint tranquille, incapable de faire le mal, ni le bien d'ailleurs, désarmé donc, on le verra, face aux violences du monde. C'est aussi une figure transparente, incapable de duplicité, de dissimulation : «Sa physionomie annonçait son âme» ;sa sincérité, sa franchise confinent à la naïveté, on le sent né pour être dupe.
Sur le plan de l'esprit, il est ingénu mais pas sot : «II avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple» ; l'expression le montre capable d'éducation et de progrès, doué d'un peu de bon sens, non pas intelligent ni borné, mais perfectible apte a distinguer les choses dans leur réalité, mais à lalongue. Il lui faudra du temps en effet pour voir un peu clair dans la grande bousculade du monde.

Sur le plan social, Candide est en porte à faux dans le château du baron, et tant mieux pour lui. Car il n'appartient pas vraiment à l'aristocratie et son handicap d'enfant naturel non reconnu lui confère un statut marginal. Il y a finalement quelque avantage à être tenu à l'écart d'une castenobiliaire sur le déclin, représentée par le fils du baron, et discréditée : Candide y gagne d'être dépourvu de préjugés, nullement enfermé dans la certitude inébranlable d'une supériorité. Ainsi dès les premières phrases, le narrateur a fixe l’attention sur la simplicité naturelle de son personnage, sa naïveté ; personnage central plutôt que principal, on devine déjà que son absence de relief l'empêcheradéjouer un rôle moteur dans l'intrigue.
La satire de l'aristocratie La critique des préjugés de la caste aristocratique constitue l'un des thèmes importants du conte, dont apparaît ici la première expression. Aux yeux de Voltaire, la noblesse allemande, plus encore que la française, est affectée de deux tares majeures, l’une entraînant l'autre : l'orgueil des origines et la pauvreté.
Imbue deses préjugés nobiliaires jusqu'au ridicule, cette classe se fait un culte de l'ancienneté de son nom, un nom risible et prétentieux : «Thunder-ten tronckh», un nom où il y a du tonnerre et la rudesse de sonorités frustes. Elle nourrit des prétentions généalogiques exorbitantes, témoin l'indignité du gentilhomme qui «n'avait pu prouver que soixante et onze quartiers», qui font des siècles pourtant !Le rythme même d'une longue phrase {«Les anciens domestiques... par l’injure du temps»), l'accumulation de quatre subordonnées, alourdies par la répétition des «que», tout cela suggère les arguties et tâtonnements de ces nobles empoussiérés, perdus dans les ramifications de leurs arbres généalogiques Cette classe à demi ruinée est si ignorante et si coupée du monde qu'elle a la sottise de se...
tracking img