Charles baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (821 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Charles Baudelaire, poète français de la fin du XIXème siècle, est connu pour son recueil de poème les fleurs du mal. Ce dernier, né à Paris en 1821 et mort en 1867 dans cette même ville se vitreprocher la plupart de ses écritures et choix de sujet qu’il abordait dans ses œuvres. D’ailleurs, dans les fleur du mal il y a des moments ou un bon nombre de gens doutaient de l’état mental de CharlesBaudelaire. En quoi se poème expose t-il l’état d’âme du narrateur? Pour traiter de cette question, je vais aborder deux idées principales. Tout d’abord, le fait que Baudelaire nous évoque avec uncertain sentiment l’effet dégradante du temps sur sont état d’esprit. Ensuite, le fait que le poète éprouve une sorte d’impuissance face au temps qui passe.

En premier lieu, Baudelaire nous décritl’effet du temps sur son état d’âme par rapport aux saisons.Les deux premiers quatrains et le premier tercet nous présentent différentes phases de la vie du poète : sa jeunesse, son présent et son futurincertain. Baudelaire utilise une longue métaphore, développée tout au long du poème et permettant la progression par rapport au temps. À travers les nombreuses figures de style telles que lacomparaison et la synesthésie, Baudelaire révèle et compare sa jeunesse malheureuse qui est tout de même caractérisée par des moments de joie à un été bouleversé. (Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux oragetraversé ça et la par de brillants soleil).Nous pouvons remarquer dans ces deux vers que Baudelaire utilise une comparaison avec le temps pour révéler son état d’âme assez déplorable. Ensuite, arrive «l’automne des idées » ou le poète nous décrit sont présent et évoque son manque d’inspiration du au ravage de son passé. (Voilà que j’ai touché l’automne des idées, et qu’il faut employer la pelle etles râteaux pour rassembler à neuf les terres inondées, où l’eau creuse des trous grands comme des tombeaux.) Au vers 6 et 7 Baudelaire fait plusieurs comparaisons comme (terres inondées) pour...
tracking img