Chpitre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
CHAPITRE II : L’HISTOIRE DE LA COMMUNICATION INTERHUMAINE

Parler de la vitesse dans la vie collective , dans la communication entre les hommes, c’est nécessairement aborder la question de l’espace social, des distances et des pôles socio-économiques voire politiques.
Le mot « communication » avant de s’appliquer à l’age de l’électricité, au « mouvement de l’information », avait largementété utilisé en rapport avec les routes, terrestres et maritimes, les ponts, les fleuves et les canaux [15].
La communication de laquelle on parle est celle prise dans une vision plus large, réunant les multiples circuits d’échanges et de circulation des biens, des personnes et des messages.
L’histoire de la communication a connu plusieurs étapes majeures. D’abord le stade de l’oralité, quisuppose des relais continuels entre émetteur et récepteur dans l’espace et dans le temps. Vient ensuite le stade de l’écriture –l’écriture décrit en succession tout ce que la parole contient d’implicite et d’immédiat –qui permet une communication discontinue entre émetteur et récepteur éloignés dans l’espace et dans le temps.
L’histoire de l’écriture correspond à deux modes matériellementdifférents : l’écriture idéographique et l’écriture alphabétique. L’écriture idéographique est née en Mésopotamie, probablement aux alentours du IVème siècle avant J-C .Elle était au début purement pictographique. Les égyptiens utilisèrent également une écriture de ce type, mais leurs hiéroglyphes, plus riches et plus diversifiés, avaient une capacité d’expression de la langue écrite beaucoup plusgrande que l’écriture « cunéiforme » des Sumériens de Mésopotamie . L’invention de l’alphabet remonte aux phéniciens, et peut être avant eux aux Sémites de Syrie, à la charnière entre le IIIème et le Ier millénaire. Mais il faudra attendre la formation en Grèce, entre le VIII e et le IVe siècle avant J.-C., d’un alphabet comprenant des voyelles, pour obtenir un bon système de réécriture de la langueparlée. Il est clair que l’écrit avait profondément modifié les conditions de la production intellectuelle, les systèmes rhétoriques de mémorisation orale n’auraient jamais connu le développement sans précédent qu’ils ont eu dans l’antiquité. Mais il fallut attendre Rome, et les institutions de la république, pour que la rhétorique joue à plein son rôle de technique de communication et qu’elle sedéveloppe dans toute son ampleur.
Dès les civilisations antiques existent des lieux privilégiés de circulation des nouvelles que sont les foires, l’agora, le forum ou le temple. C’est sur l’agora, sur le forum qu’en Grèce et à Rome on affiche les nouvelles du jour. Acta publica, acta diurna : une sorte de journal officiel, placardé sur les murs, est donné à lire aux citoyens Romains.
Letransport des messages (l’évènement le plus symbolique est l’épisode du coureur de Marathon, en 490 avant j-c :après la victoire des Grecs sur les perses, le messager (Philipidas) parcourt les 42.195 Km jusqu’à Athènes, où, après avoir une souffle annoncé le succès de sa patrie, il meurt d’épuisement). Puis la transmission à distance des messages était bien sûr connue dans les anciennes cultures. A côtédu cheval et du dromadaire, citons aussi le pigeon voyageur qui est connu déjà chez les perses et dont l’utilisation est généralisée au moment des conquêtes de l’islam.
La métamorphose suivante a eu lieu au cours de la période qui va de l’invention par Gutenberg, en 1455, du caractère d’imprimerie mobile et du livre imprimé [16]. Cette période a été particulièrement propice au développement destechniques de communication. La transformation du document écrit en livre imprimé est souvent présentée comme le symbole des mutations intellectuelles et sociales qui caractérisent la sortie du Moyen Âge où le document écrit devenait un incomparable outil de communication [8]. Le premier livre publié fut ‘’Le Psautier de Mayence’’ en 1457 .D’autre part, le journal comme source d’information,...
tracking img