Christianisme - diderot

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (928 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche n°1 – « Le christianisme », de Diderot
Introduction :
Diderot est un écrivain né en 1713. Il appartient au groupe des Lumières. Les Lumières est un mouvement philosophique du 18ème siècle. Ilest constitué de penseurs appelés les philosophes. Ces derniers ont pour but de conduire tous les hommes à la raison en les retirant de l’inconscience et de l’erreur. Les philosophes sont aussi degrands critiques, ils s’opposent principalement à l’église catholique, au régime en place, ainsi qu’aux inégalités sociales très importantes à cette époque. Diderot, aidé de d’Alembert et d’un bonnombre d’autres philosophes des Lumières rédige L’Encyclopédie, un ouvrage constitué de nombreux articles relatant des idées, pensées et réflexions sur l’humanité, qui occupa les 2 auteurs pendant 20 ans.Nous étudions ici un article intitulé « Christianisme » qui fait part des visions de Diderot sur religion, surtout la religion catholique, qui est religion d’état en Europe à cette époque.

1.Critique de la religion.
Dans cet article, Diderot s’en prend directement au christianisme, qu’il rapproche également de l’athéisme et du mahométisme car tout 3 mènent au fanatisme. Le fanatisme est jugécomme là pire des tares en ce qui concerne la religion et Diderot pense qu’il peut seulement conduire le monde vers un mauvais futur, il est ainsi décliné par le champ lexical de la maladie :
Champlexical de la maladie : l.3 « peste », l.3 « germe » ; l.4 « infecte »
• De Ces déviance découle aussi la violence qui agite ceux qui en sont atteint.
Champ lexical de la violence : l.1 « guerresde religions » ; l.6 « fureurs outrées » ; l.18-19 « fer et flamme »; l.19 « le couteau » ; l.19 « victimes ».
Dans ses excès, le fanatisme provoque l’intolérance et par trop de naïveté Cependant,malgré des conséquences aussi funestes soient elles, Diderot juge la superstition comme quelque chose de stupide, qu’il qualifie de « craintes imbéciles » (l.6) et qui ne peut avoir d’emprise que sur...
tracking img