Cleopatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2130 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
I)1)Il convient tout d'abord de rappeler une nouvelle fois que nous sommes au début d'une pièce qui s'appelle Cléopâtre, or, Cléopâtre n'apparait en chair et en os que dans la quatrième scène de l'acte 1. A titre de comparaison, dans la pièce de Shakespeare, Antoine et Cléopâtre, on a d'emblée affaire aux deux héros de la pièce, dès la scène 1 de l'acte 1. Alors déjà, première observation, et onaurait envie de dire première démarcation par rapport à l'œuvre de Shakespeare, Sardou ne nous fait pas entrer de suite dans le vif du sujet, puisque son sujet, et il l'annonce clairement dans son titre, c'est Cléopâtre, sous les traits de celle qui est une véritable idole théâtrale à ce moment là: Sarah Bernhardt. Là est le défi de Victorien Sardou pour le début de sa pièce: comment va-t-ildonner du souffle à cette 3ième scène sans sa plaque tournante? Précisons que cette scène est longue, du moins sur le papier, car elle s'étend sur 9 pages, elle est donc la plus longue de l'acte (avec la scène 5). Le premier échange entre Antoine et le gouverneur nous donne d'emblée la teneur que prendra cette troisième scène, [citation] Antoine:"Eh bien gouverneur, où est cette reine d'Égypte que tunous as promise?" "Daigne encore attendre Triumvir. Elle ne peut tarder à paraître" une scène placée sous le signe de l'attente de celle qui s'approprie tout l'enjeu dramatique. Cléopâtre apparaît comme le centre des préoccupations de tous, elle est celle qui détient les clés pour enfin démarrer cette pièce, effectivement, comment un spectacle pourrait-il réellement commencer sans sa grandeattraction? Bien qu'absente, Cléopâtre monopolise déjà les débats, et même si elle ne fait pas encore l'unanimité auprès de tous, son personnage "enrobe" et prend déjà le dessus sur la pièce. Sardou mise donc sur l'effet de l'attente pour disposer les jalons, et ainsi préparer l'arriver de sa reine. Cette attente est ici incarnée par le sablier. Celui-ci est un acteur majeur de la scène, car si la chuteest deviné d'avance,(Cléopâtre arrivant juste après l'écoulement du dernier grain) Sardou a du s'employer pour occuper ce laps de temps qui équivaut à l'écoulement d'un sablier, d'où l'usage à nombreuse reprise d'une parole suspensive, on pense aux nombreuses plaintes d'Antoine, notamment cette réplique "Eh bien j'y suis et elle n'y est pas" qui ne semble trouver son intérêt que dans sa capacité àfaire du remplissage. On pense aussi aux nombreuses redites, notamment les supplications du peuple: "Grâce" "Par pitié" "Aux noms des Dieux" ou les rappels à l'ordre d'Antoine: "Silence" Trêve de parole". Ainsi, dans cette scène où il ne se passe en définitive pas grand chose, est nié le rôle attendu du sablier, qui est censé représenter la fuite du temps, or, il apparaît ici comme suspendu, lascène est figée dans une attente interminable pour le spectateur, qui, on l'imagine a une grande partie de son attention mobilisée par le sable qui tombe, et par conséquent, tout ce qui se passe autour n'a l'air d'être là que pour meubler la scène. C'est le sablier le maitre du jeu, presque l'acteur principal, c'est lui qui décide, annonce et orchestre la venue de Cléopâtre. D'où cette impressionde bric à brac avec des répliques qui sonnent creuses, et des échanges soumis à l'écoulement du sablier, si bien qu'au final, cette scène du sablier ne fait pas avancer le drame, ou pour reprendre les termes d'Edmond Stoully dans le journal le National : "il restera [de] Cléopâtre bien peu de chose autant dire rien, voilà bien ce qu'est le drame sans action" Effectivement entre les lamentations dupeuple, les accès de colère d'Antoine, et ses considérations sur les femmes, il n'y a pas de fil conducteur commun, c'est dans ce cheminement décousu et cette action immobile qui étouffe la tension que se perd un peu le spectateur, pour, en définitive aboutir à cette première rencontre entre Antoine et Cléopâtre.
2)Le sablier occasionne donc difficilement cet effet de tension pourtant espéré....
tracking img