Comment lisons-nous ? psycholinguistique.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (770 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RÉSUMÉ « COMMENT LISONS-NOUS ? »
Ce sujet est abordé dans deux articles : « Comment lisons-nous ? » d’Éric Jamet et celui qui s’appelle « Des signes aux paysages mentaux » d’Achille Weinberg. Lalecture n’est pas un processus simple mais elle consiste en plusieurs étapes. Ces étapes sont représentées et analysées dans ces deux articles. Dans ce résumé, on va mettre en relief les points les plusimportants qui expliquent ce qu'est une lecture et comment on apprend à lire.
Avant de distinguer les différentes étapes, il faut préciser, comme dit Achille Weinberg, qu’il n’y a pas une « lectureglobale ». C’est un processus complexe d’analyse de l’information écrite. Aujourd’hui, les psycholinguistes proposent beaucoup de modèles qui tiennent à expliquer les différentes étapes du processus delecture. Ces étapes s’expliquent par plusieurs niveaux : on commence par la reconnaissance des signes, puis on passe à la perception orthographique, à la traduction phonétique des mots et à la miseen forme syntaxique, et on finit par l’identification du sens au niveau de la phrase et du texte.
Éric Jamet distingue deux modèles théoriques qui s’affrontent. Le premier est nommé bottom-up et ilsuppose une démarche ascendante allant des processus primaires de décodage à des processus cognitifs supérieurs permettant de produire du sens. L’autre modèle s’appelle top-down et accorde la prioritéau raisonnement, à l’utilisation du contexte et aux anticipations sémantiques.
La lecture commence par un mouvement des yeux nommé saccade qui permet la fixation sur un endroit du texte. Quand on litdes lettres, on ouvre son « dictionnaire mental » où sont stockées les informations orthographiques, phonologiques, syntaxiques et sémantiques. La lecture des mots connus utilise la mémoire d’uneforme orthographique déjà connue. Mais la lecture de mots inconnus utilise une « médiation phonologique » - c’est un recodage sous forme orale.
Ainsi cela montre, comme dit Achille Weinberg, que les...
tracking img