Commentaire blaise pascal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (645 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous sommes face à une difficulté majeure : l’entendement n’a aucune puissance sur les hommes, car ils sont « emportés à croire non pas par la preuve, mais par l’agrément » et, pourtant, « chacunfait profession de ne croire et même de n’aimer que ce qu’il sait mériter ». Il y a donc un décalage, un divorce, un mensonge, puisqu’il y a une voie qui est naturelle et noble que l’on prétend suivre etque l’on ne suit pas et une voie basse, indigne et étrangère dans laquelle tous s’engouffrent. La première est celle de l’entendement et de la démonstration, la seconde est celle de l’agrément. Levrai est faible et le faux fort.

Deux puissances sont donc aux prises l’une avec l’autre : raison au sens de l’entendement d’un côté, volonté de l’autre. La raison, définie en creux n’est pas du toutla pointe de l’âme douée pour la plus pure contemplation où se reflèteraient l’ordre du monde et finalement son auteur. La raison est ici puissance de découvrir l’inconnu, de dévoiler les secrets dela nature par la démonstration mathématique ou le modèle hypothético déductif en physique. Nous avons rompu avec la « sagesse du monde » pour reprendre la formule de Rémi Brague désignant la penséeantique qui cherche fondamentalement l’harmonie avec le Cosmos. La volonté, quant à elle, est puissance dynamique, force qui va et qui nous fait aller. Il y aura donc toujours une lutte entre vérité etvolupté qui fait que ces principes peuvent entrer en contradiction. Si l’agrément l’emporte souvent sur le raisonnement, la faiblesse de l’agrément vient du fait que les principes du plaisir sontfuyants et changeants et que l’on ne peut rien bâtir de solide à partir d’eux sur le modèle d’un art géométrique de persuader consistant à transmettre certainement la vérité par démonstration.

Reste àcomprendre pourquoi la voie démonstrative est la plus noble et la plus naturelle. De ce point de vue, Pascal s’inscrit dans la tradition philosophique la plus classique qui est celle d’Aristote dans...
tracking img