Commentaire ce qui haissait la guerre de desnos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (690 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire littéraire
Robert Desnos
« Ce cœur qui haïssait la guerre »

La poésie ne sert pas toujours à faire l'éloge de l'amour. On le voit ici avec le poème de Robert Desnos, « Ce cœur quihaïssait la guerre ». Publié en 1946, ce poème fut écrit pendant la guerre, avant que Desnos soit fait prisonnier par les Allemands et transféré dans un camp de concentration en République Tchèque. Ilvise à provoquer ou du moins à soutenir l'élan libérateur dont la France a besoin. Dans ces vers libres, Desnos exprime ses sentiments face à la guerre et invite le lecteur à une prise de conscience. Ilfaut mener un combat et défendre des valeurs humanistes.

Lecture du texte

D'une part, le poète exprime une contradiction entre sa nature de poète pacifiste et la nécessité de mener un combat.D'autre part, ce texte appelle, tel un tract, au combat collectif pour la résistance et la libération de la France.

Axe 1La première phrase du poème se présente comme le constat d'une contradictionentre des opinions pacifistes antérieures et la réalité, la nécessité d'un combat. Face à la juxtaposition dans le temps de sentiments et d'actions opposées, le poète exprime une sorte d'étonnementmarqué par la tournure exclamative. Étonnement car il y a désormais chez Desnos l'acceptation de la guerre. Cette acceptation est visible par la métaphore filée du cœur qui bat et qui se bat. Le sang,qui était un symbole de vie devient une force de destruction, il est désormais associé à la haine (v.5), ainsi qu'au salpêtre (v.6). Ce constat s'accompagne d'un appel à partager ses sentiments, le sondu cœur se répand comme celui d'une cloche. La comparaison avec le mot « cloche » amène l'idée d'une religion de la Résistance : « Comme le son d'une cloche... » (v.9). Il y a une contagion de laviolence qui l'habite.

Axe 2 Le poète réalise qu'il n'est pas seul à ressentir le sentiment de la révolte. On le voit avec la négation « non » au vers 12. Des millions d'autres cœurs symbolisent...
tracking img