Commentaire : la mort de la lison, zola, la bête humaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1234 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire texte 4 séquence 4
La mort de la Lison


Introduction :

Dans ce passage, extrait du chapitre X de La Bête humaine, roman naturaliste d'Emile Zola, écrit en 1890, le narrateur évoque "l'agonie" et la "mort" de la Lison, une locomotive à l'égard de laquelle le héros, Jacques Lantier éprouve les sentiments d'un homme envers une femme.
Dans les lignes précédentes, le narrateurvient d'évoquer la terrible vengeance de Flore, une femme amoureuse de Lantier qui la rejette, de peur de la sacrifier à ses tendances criminelles. Désespérée par l'attitude de Lantier, Flore veut se venger de sa rivale, Séverine, qui se trouve à bord de la Lison en faisant dérailler le train. Elle y parvient en immobilisant une charrette, chargée de deux grosses pierres, au milieu de la voie. Prisede remords et constatant l'inutilité de son geste puisque Séverine a réchappé de l'accident, Flore  se donnera la mort en se jetant sous un train. Le déraillement de la Lison vient juste de se produire.
Nous verrons quelles dimensions prend l’accident ferroviaire du chapitre X dans l’écriture zolienne.
    Nous montrerons par quels procédés stylistiques le narrateur fait oublier que la Lisonn'est qu'une machine, nous montrerons ensuite comment il parvient à créer le pathétique en suscitant la consternation du lecteur.









I- Plus qu’une machine
1) Un être de cher et de sang
Très nombreuses images / corps
Au plan syntaxique, on remarque la présence de nombreux verbes pronominaux (s'en aller,
s'apaiser, se taire...) dont la machine ou l'un de ses éléments est lesujet grammatical, et qui renforcent l'impression d'une vie autonome.

2) mi-femme, mi-enfant, mi-bête
Tour à tour
- Animalisation cheval
l.8 rétive (rétif se dit d’un cheval qui refuse d’obéir)
l.17 bête de luxe
- Comparaison enfant
l.14 en une plainte d’enfant qui pleure
- Femme aimée personnification dans le regard de Jacques
l.7 pronoms elle et lui


3) une figure épiqueC'est surtout à partir du septième chapitre que la locomotive apparaît comme une figure épique. La difficulté grandissante qu’elle connaît lors de son voyage sur des voies enneigées est décrite comme s'il s'agissait de la progression d'un héros, traversant tant bien que mal un champ de bataille. Et ce sont surtout les derniers pénibles mètres qui renforcent l'aspect épique de la dame de fer : «Ilsemblait qu'elle s'engluait […] de plus en plus serrée, hors d'haleine. Elle ne bougea plus. La neige la tenait, impuissante.»
C'est également lors d'un accident qu’elle apparaît pour la seconde fois en tant que figure épique. La mort de la Lison est en effet décrite comme celle d'un monstre mythologique : l.23 « immense », l.24 « la géante », l. 26 « ce colosse », l.28 « énorme ».



II –Une mort pathétique
Le narrateur suscite chez le lecteur un sentiment de compassion envers la Lison, mais aussi envers son conducteur, auquel il a tendance à s'identifier, la scène étant vue à travers Lantier.

1) Les derniers instants
Expressions de la durée
l.7 allait en mourir, futur périphrastique (à l’imparfait car récit au passé, « futur dans le passé »)
l.12 plus que pourquelques minutes
l.23 parvenait
l.24 peu à peu
l.25 finir par
temps des verbes = imparfait valeur durative = ex : elle refroidissait
description derniers instants de « l’agôn » (= mot grec qui signifie « combat ») : « révoltes dernières de la vie » l.18 à 25. jusqu’à « Elle était morte ».

2) Lantier amoureux
Il lui a attribué un nom, Lison, diminutif féminin à caractère affectif. Cetteagonie de la machine le touche et par l’intermédiaire de Jacques, le narrateur suggère que la locomotive elle-même souffre et mérite notre pitié. Pour éveiller celle-ci chez le lecteur et souligner celle qu'éprouve Jacques, le narrateur emploie notamment le qualificatif "pauvre" dans "La pauvre Lison" l.12.
Toute la scène est vue à travers le regard de Lantier. Les marques du point de vue interne...
tracking img