Commentaire madame bovary portrait de catherine leroux (scène des comices)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire Madame Bovary Portrait De Catherine Leroux (Scène Des Comices)

Commentaire de texte:

MADAME BOVARY,

Portrait de Catherine Leroux (scène des comices)

Au cours des comicesagricoles qui se déroulent à Yonville l'Abbaye, Emma rencontre Rodolphe Boulanger qui lui fait la cour. Mais le narrateur garde un œil sur le déroulement des comices et, à l'occasion de la remise des prix,esquisse le portrait de Catherine Nicaise Leroux, gratifiée d'une médaille d'argent pour « cinquante quatre ans de service dans une mêmeferme. »Quel peut-être l'intérêt de ce portrait? (annonce de ladémarche)

I. un portrait physique à portée sociale: Usure physique: les traits physiques du personnage en soulignent l'usure (et non la vieillesse normale) : elle est « ratatinée» - par ce termedépréciatif le narrateur suggère l'extrême réduction de cet être humain; particulièrement ridée - l'auteur en marque l'abondance par une comparaison «plus plissé de rides qu'une reinette flétrie» ;l'état des mains, où le regard du narrateur s'attarde car elles sont sans doute les plus représentatives de cette longue vie de travail, - des objets grossiers comme les galoches « longues mains àarticulations noueuses », des objets érodés, sculptés, par les multiples tâches « encroûtées, éraillées, durcies» (noter l'insistance ici, dans l'énumération d'un lexique expressif; les qualificatifs sontdes participes passés, c'est-à-dire que l'auteur souligne le résultat d'actions) « à force d'avoir servi ». On est tout à fait à l'opposé des canons esthétiques de la bonne société qui veut des mainsblanches et fines (celles-ci sont « noueuses» et semblent salies) Pauvreté: Le narrateur tient à souligner l'indigence du personnage par ses vêtements, de «pauvres vêtements» : une camisole, un tablier(qui souligne que l'on a affaire à une travailleuse, qui n'a semble-t-il pas d'autre tenue pour participer à la fête) un béguin «sans bordure », c'est-à-dire dépourvu de la moindre coquetterie, et...
tracking img