Commentaire paul eluard courage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2184 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé : Paul Eluard : Courage : Paris a froid Paris a faim
Texte étudié :
Paris a froid Paris a faimParis ne mange plus de marrons dans la rueParis a mis de vieux vêtements de vieilleParis dort tout debout sans air dans le métroPlus de malheur encore est imposé aux pauvresEt la sagesse et la folieDe Paris malheureuxC'est l'air pur c'est le feuC'est la beauté c'est la bontéDe sestravailleurs affamésNe crie pas au secours ParisTu es vivant d'une vie sans égaleEt derrière la nuditéDe ta pâleur de ta maigreurTout ce qui est humain se révèle en tes yeuxParis ma belle villeFine comme une aiguille forte comme un épéeIngénue et savanteTu ne supportes pas l'injusticePour toi c'est le seul désordreTu vas le libérer ParisParis tremblant comme une étoileNotre espoir survivantTu vaste libérer de la fatigue et la boueFrères ayons du courageNous qui ne sommes pas casquésNi bottés ni gantés ni bien élévesUn rayon s'allume en nos vienesNotre lumière nous revientLes meilleurs d'entre nous sont morts pour nousEt voici que leur sang retrouve notre coeurEt c'est de nouveau le matin un matin de ParisLa pointe de la déliveranceL'espace du printemps naissantLa force idiote a ledessousCec esclaves nos ennemisS'ils ont comprisS'ils sont capables de comprendreVont se lever.
Commentaire :
Paul Eluard, poète de l'avant-garde et ami des cubistes, dadaïstes et surréalistes, a été l’une des principales figures de la poésie du XX°siècle. Il s’éloigne des surréalistes pendant 1936-37 et rompt avec le groupe en 1938. Pendant l'occupation allemande de la deuxième guerre mondiale,Eluard fit partie de la Résistance. Il participa à la littérature clandestine à la tête du Comité national des écrivains de la zone Nord. Poésie et Vérité a été publié en 1942 avec le fameux poème "Liberté".Le poème « Courage » est extrait du recueil Au rendez-vous Allemand, datant de 1944. Ce poème en vers libres dénonce l’injustice de l’Occupation allemande sur la ville de Paris, et appelle lesFrançais à la révolte. Il s’agira de voir en quoi le poème peut devenir une arme pour délivrer la France occupée.Nous verrons dans une première partie la description de la ville, oscillant entre peinture misérable et éloge vibrant ; puis, dans une deuxième partie, l’appel du poète à la Résistance ; enfin, dans une troisième partie, la difficulté de concilier engagement politique et œuvre poétique.
I Ladescription de la ville
A/ Le froid, la faim : valeur programmatique du premier vers
Le froid : relever toutes les expressions dénotant le froid qui touche Paris, et au sens large, le dénuement, la pauvreté, la fragilité. Le terme froid du v1 constitue un « hyperthème » à partir duquel va s’ébaucher tout le réseau lexical renvoyant au froid dans le texte (même chose pour « faim »)La faim :Paris est également une ville qui a faim : cf. les marrons, la maigreur, les travailleurs affamés…Une ville de misère : le poète dresse un tableau apocalyptique de la ville de Paris, tel Agrippa d’Aubigné dans les Tragiques. Voir le caractère pathétique de ce texte, qui doit susciter l’émotion du lecteur, saisi de pitié devant le caractère misérable de l’existence parisienne
B/ L’allégorie de laville : la personnification
L ’absence de description topographique : seul le nom de Paris scande le texte, on ne trouve de fait aucun lieu référant à un lieu réel de Paris. Rien ne permet dans le texte de montrer que l’on est à Paris, si ce n’était le nom de la ville. Voir en fin de compte, que très peu d’éléments renvoyant à un espace urbain apparaissent dans le texte.La Ville comme Être vivant :c’est que la ville subit une personnification, et advient au statut de « personnage » dans le poème. Montrer dans le texte tous les éléments humains qui viennent caractériser la ille : elle semble souffrir comme une personne…La répétition du nom comme voie d’accession à l’existence : relever toutes les occurrences du nom « Paris » (11) et montrer en quoi ils structurent le poème à travers la...
tracking img