Commentaire sur chateaubriand

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2044 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Siècle du mal de vivre, mais aussi de nombreux bouleversements politiques et sociaux, le XIX ème siècle s'inscrit dans une période très troublée qui verra beaucoup de changements, tant politiques que littéraires. C'est d'ailleurs à cette époque qu'apparaît une certainé modernité littéraire qui s'affirme dans ce siècle à l'Histoire tourmentée et qui touche véritablement tous les arts, allant dela poésie au théâtre, en passant par le roman, comme le réalisme, le symbolisme ou bien évidemment le romantisme, un des courants les plus marquants de cette période. Caractérisé par un essor du spleen, d'une mélancolie constante, le Romantisme trouvera de nombreux représentants dans diverses branches de l'art, comme le théâtre, la musique, mais principalement dans la poésie et le roman. Cemouvement attribuera une large place au lyrisme, à l'effusion du "Moi", ainsi que d'autres thèmes comme la mort, Dieu, l'amour, la fuite du temps ou l'Histoire, thèmes assez novateurs dans la littérature française. C'est ainsi que naissent les romans historiques, comme Notre-Dame de Paris de Victor HUGO (1831), mais également les romans autobiographiques qui illustreront le goût de la confession intime,avec une part importante de narcissisme, le tout servant d'exutoire pour l'auteur, exprimant ainsi son mal de vivre. Les romans tels que Corinne de Madame de Staël (1807) ou bien les Mémoires d'outre-tombe de François-René de Chateaubriand sont caractéristiques de ce type de roman. Oeuvre monumentale, les Mémoires d'outre-tombe commencent à être rédigées à partir de 1809, sous un autre nom, avantde s'achever en 1841, pour être publiées à titre posthume. Victor HUGO lui-même dira "Dans les Mémoires d'outre-tombe, on retrouve l'essence même de la littérature et d'un récit autobiographique." On retrouve tout particulièrement cette essence et ces thèmes dans le libre trois au chapitre treize, où le lecteur entre dans les pensées et actes de l'auteur qui propose une description de sa vie, etde ce qu'il ressent, le tout en pleine nature, illustrant ainsi ses émotions. Quelle est donc réellement la dimension romantique et autobiographique de cette oeuvre ? Nous répondrons à cela en étudiant les rouages de ce récit personnel et autobiographique, pour naturellement aller vers les sentiments exprimés par l'auteur caractéristiques du Romantisme, pour enfin relever les buts et aspirations del'auteur dans cette oeuvre.

I] Un récit personnel et autobiographique

1. Une analyse de soi-même

2. Une instabilité émotionnelle

3. Une vie en déclin

Cet extrait présente en second lieu les divers sentiments caractéristiques du mouvement romantique que peut ressentir Chateaubriand au moment de l'écriture. L'auteur nous expose ainsi un sentiment d'isolement, accompagnéd'un sentiment de tristesse et de mélancolie pour aboutir à un sentiment symbiotique avec la nature.

On note tout d'abord dans ce passage un grand sentiment d'isolement et de solitude, qui entraîne une certaine supériorité de la part de l'auteur. En effet, la phrase "[...] le temps des frimas [...] isole les habitants des campagnes: on se sent mieux à l'abri des hommes" (l.2-4) exprimevéritablement la solitude voulue par Chateaubriand. Le verbe "isole" est clair, et l'auteur ne renie pas cet isolement, car il ne se mélange pas à la société, et est mis en marge: il est seul face au monde. D'ailleurs, la solitude est son refuge, son lieu de méditation, et il y réfléchit sur son statut, car pour lui l'homme est trop matérialiste et superficiel. Puisqu'il y a tant de différences entre lasociété et lui, il se met "à l'abri". Ce terme renforce l'idée d'une société aux actes et aux idées sauvages qui chassent ce qui n'est pas conforme comme l'est l'auteur en tant qu'écrivain du mouvement romantique. L'homme est un prédateur, et l'étouffe, c'est pourquoi il se sent "mieux" une fois en-dehors de la société. Les hommes de son temps ne lui permettaient pas de s'épanouir artistiquement....
tracking img