Communication interculturelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2227 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMUNICATION INTERCULTURELLE

Rencontre interculturelle
Une étudiante française en Finlande






INTRODUCTION
Je suis étudiante en école de commerce à Nice. Mon école m’a offert l’opportunité d’aller étudier un an à l’étranger dans le cadre de mon cursus universitaire. Finlande, Chili, Thailande ???
En effet, je voulais, par le choix de ses destinations, connaîtreun dépaysement total. J’ai choisi la Finlande.
Pour nous , les français, la Finlande représente le pays du Père Noël, la neige, les lacs gelés, les reines, les longues nuits en hiver, les longues journées en été… Il faut y passer quelques mois et voyager à l’intérieur du pays pour comprendre que la Finlande n’est pas seulement fait de neige et de sapin…
Même si les pays d’Europe occidentaleont partiellement une culture semblable entre eux, par rapport aux pays d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, Asie… il existe quand même une différence culturelle assez forte. Malgré le fait que la Finlande soit un pays membre de l’Union Européenne, tout autant que la France, la différence de culture entre les deux pays est flagrante.
A l’intérieur même de la France, nous pouvons découvrir qu’ilexiste une différence de culture. Par exemple entre le nord et le sud. Que ce soit au niveau de l’accent, des habitudes alimentaires, du mode de vie… Les gens du Nord sont vus comme étant des gens plutôt réservés, plutôt individualiste, aimant la bière,… Alors que les gens du Sud sont vus comme des gens très ouverts, bavards, collectifs, ils aiment le pastis…
Dans ce devoir, je vais vousprésenter dans une première partie ce qu’est la communication et comment elle est utilisée ; comment sont perçues les différences culturelles, quels sont les stéréotypes, la distinction entre les messages au contexte riche et pauvre…
Je vais également vous faire part, dans une deuxième partie, de différentes situations interculturelles, entre Finlandais et Français, auxquelles j’ai pu participerdirectement ou indirectement en tant que spectatrice d’une scène lors de mon année Erasmus en Finlande.

I ) Aspects théoriques des différences interculturelles
Hall, 1973, a dit que la culture est un "langage silencieux" qui vient faire obstacle au dialogue entre individus de nationalités différentes. Dans cette optique, le but de la communication interculturelle est de déchiffrer et derendre visible cette culture inconsciente qui fait obstacle à la communication : "L'homme doit désormais se lancer dans la difficile aventure du voyage au-delà de la culture, car il n'est de libération plus grande et plus hardie que celle où l'on parvient progressivement à se dégager de la culture inconsciente".

Les individus sont des "porteurs de cultures" radicalementdifférents les uns des autres. C'est pourquoi, toute situation de communication directe est, en dernière analyse, une communication interculturelle. Bien sûr, plus grandes sont les différences culturelles et plus fortes seront les difficultés communicationnelles.

La communication c’est échanger et communiquer avec les autres, passer un message, partager des informations sefaire comprendre, par le regard, les gestes…
La communication « établir une relation, transmettre quelque chose, ensemble de moyens et techniques permettant la diffusion », selon le Petit Larousse.
Watzlawick (1972) a dit « tout comportement est communication ».

Il est important de partager un message, une information mais aussi entrer eninteraction. Il est impossible de ne pas communiquer. Mais il faut aussi observer que le fait de refuser de communiquer constitue également une forme de communication. Par exemple, le refus de répondre à une question, laisse un champ d’interprétation assez large. De la même manière, le silence d’un individu qui est entrain de penser, a une signification pour celui qui le regarde, même si vu de...
tracking img