Compte rendu merlin ou la terre dévastée

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2180 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il y a de cela maintenant deux mois tout juste, le 12 janvier 2010, je m’en allais au théâtre de « La Rose des Vents », et si je me souviens bien ce fut ma première fois la bas, car je n’ai pas le souvenir d’y avoir été auparavant. Je suis donc allé dans ce magnifique théâtre que je trouvais très beau avec cette femme dessinée sur la façade extérieur et avec un intérieur très agréable, pour voirle Spectacle « Merlin ou la terre dévastée », un spectacle qui a été à la hauteur et je dirai même au-delà toutes mes attentes, car ce fut un spectacle extraordinaire, très comique et à la fois vraiment tragique, avec un jeu de comédiens extraordinaire. Ce Spectacle était fait par le collectif des possédés et mis en scène par Rodolphe Dana qui lui-même joue le rôle du célèbre magicien du roiArthur, Merlin. Trouver la rose des vents n’était pas très compliqué pour moi et deux de mes camarades qui m’accompagnaient, ce n'est pas très loin du centre commercial V2 de Villeneuve d’Ascq, ou s’arrête justement le métro. Cette pièce est très célèbre et son auteur très connu, Tankred Dorst. Auteur du XX° siècle qui écrit une très grande pièce racontant les aventures des chevaliers de la tableronde, et ou il compare notre monde à « une terre dévastée ». Cette pièce met donc en avant des personnages à la fois légendaires et mythiques (Arthur, Merlin, Lancelot) et à la fois humains et dotés de faiblesses comme tout homme (Lancelot, Gareth et Mordred qui est le fils du roi). Et c’est en cela que je trouvais que la modernisation de l’histoire d’Arthur et de ses compagnons a été une excellenteidée. Ce spectacle fut l'un des rares à me faire réellement voyager et m’oublier. Par quels moyens cette pièce peut elle faire voyager et déstabiliser complètement le spectateur ? En effet comment l’utopie d’un visionnaire (Merlin) devient elle l’échec d’un puissant empire ? Et comment des héros légendaires et puissants demeurent-ils à jamais dans cette pièce de simples hommes, des humains qui ontdes sentiments et qui échouent dans leur quête ? 

La pièce commence d’une manière très intrigante, en effet Merlin, tout nu, rencontre  pour la première fois son père qui est le diable, ce dernier teste Merlin, le fait courir, danser, bouger, analyse son corps, voit sa dentition, et ensuite lui parle, l’interroge, et lui révèle ses dons, voir l’avenir. Merlin est comme déboussolé, ne dit rienau début, il intrigue, il est comme un enfant qui vient de naître, il se découvre, il a un regard perdu, rêveur, mais peu à peu il conteste son père et défend sa mère, il commence doucement à prendre le dessus sur son père.
 Merlin veut prendre un autre chemin que le diable, il veut fonder une utopie, un monde nouveau, dirigé par un roi bon et juste qui est doté d’une épée magique qu’il retirerad’un rocher. Et avec laquelle il terrassera tout ses ennemies et instaurera la justice dans son royaume et étendra la paix partout dans le monde, un héros légendaire accompagné de chevaliers puissants et mythique, un roi qui fera construire une table ronde à l’image du monde ou tout les chevaliers pourront s’y asseoir autour et ou ils seraient tous les égaux des uns et des autres. Ensuite vient larencontre des chevaliers, Gauvin, Lancelot, Hercéloide et tout les autres, ils sont présentés comme dans une émission de télé ou ils font  complètement tomber le quatrième mur, ils s’adressent au public, lui parlent, l’interpellent, lui font des clins d’œil (Gauvin) et j’en passe, ainsi le spectateur devient le complice de toutes leur fourberies et se laisse accompagner dans un voyageextraordinaire qui va durer pendant plus de trois heures et demi . 
Ensuite intervient, toujours dans les présentations, Merlin qui donne aux personnages leur missions, suivi de l’intervention inattendu d’un jeune garçon qui retire l’épée du rocher à la grande surprise de tout les autres chevaliers, c’est Arthur. Ce début de la pièce en forme de scénettes rapides et drôles prend en référence d’autres...
tracking img