Contes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FINALITE DE CETTE COLLECTION DE PETITS CONTES CHINOIS

Comme je l’ai dis dans l’introduction du livre L’équation de l’Amour, le fait d’écrire tant de contes pourpenser, réfléchir ou méditer, c’est converti en une habitude malsaine et vicieuse, mais le plus grave de tout c’est que j’ai beaucoup d’imagination et juste quelquechose de raisonnable. Bien, quelque chose ou beaucoup ou quasiment-tout !

Prenons en compte ce qu’il y a à prendre, c’est-à-dire, le révisionnisme radical quiimprègne mes petites œuvres, il est très prévisible qu’il nous fasse tous rire au lieu de nous donner à réfléchir ou méditer, au moins, ceux que je connais, à qui j’ai parlédu projet de ce livre, n’ont pas pu réprimer un large sourire, Qu'est-ce qu’il va faire ? La vérité, c’est que c’est un bon signal, parce que j’espérais qu’il mesoit donné et qu’aussi, cela m’arrive, surtout quand je pensais à ça, d’avoir autant d’imagination et… !

En prévision des critiques ou des louanges moqueuses qu’ilspeuvent m’imputer, j’ai pensé m’en divertir en reprenant quelques uns de mes petits contes chinois ou histoires à dormir debout les plus sympathiques qui étaientparvenu à mes oreilles volcanoïdes. Comme je l’ai dit, je vois un certain amusement dans tous ces contes pour réfléchir et penser.

En définitive, j’espère que vousaimerez la collection de petits contes chinois très courts, de histoires à dormir debout, que j’ai choisis pour réfléchir à l’étrange relativité de la réalité de DonMagufo et la subjectivité de ses circonstances.

J’allais oublier, n’importe quel autre petit conte chinois très court sera bien reçu si… il donne matière à penser.
tracking img