Controle de gestion dans le public

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1371 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Contrôle de Gestion

Le contrôle de gestion dans les administrations publiques.

I. Principes: commençons par une définition :

Un instrument de pilotage global à la disposition d’un responsable pour lui permettre d’atteindre ses objectifs”

Un Instrument…
• Pas une fin en soi: une méthode et des outils
• Ne pas rechercher la perfection
• Préférer le pragmatisme:
– Simplicité
–Commodité:à usage facile
– Rapidité
– Utilité
• Plutôt que:
– Exhaustivité
– Sophistication
– Complexité
– Précision

…de pilotage…
• “Management control”, difficulté de traduction
• non pas “vérifier” ou “surveiller”
• Aider à la conduite, vérifier la direction, assurer la maîtrise
• Savoir où l’on va, savoir où l’on en est

…global…
• Pas seulement les coûts et les ressources
•Mais surtout les objectifs et les résultats
• Pas seulement une affaire de “financier”, de “comptable” ou de “budgétaire”
• Mais concerne tous les responsables opérationnels
• Et d’abord le “patron”: son implication est essentielle

…à la disposition d’un responsable….

Identification explicite d’un patron responsable, à chaque niveau
– Les “hommes et les femmes” sont plus responsables queles institutions et administrations
– Personnalisation contre abstraction bureaucratique
• Dont la mission et les objectifs ont été clairement définis
• Disposant d’une certaine autonomie ou marge de manœuvre
• Acceptant sa responsabilité et assumant les perspectives de “sanctions”
• Le contrôle de gestion est un outil interne, fait par lui et pour lui, à sa main, à sa disposition
…pour luipermettre d’atteindre ses objectifs.
• Des objectifs explicites, clairs, précis
• En ligne avec le principe essentiel de la gestion de performance: la fin avant les moyens
• objectifs et résultats importent plus que “budgets” et “règles”

Liens entre objectifs, résultats et moyens :



Le CG et les autres formes de contrôle :

• Le CG:
– N’est pas le “contrôle financier”
– Ni lecontrôle du comptable
– Ni celui de la Cour des Comptes
– Ni celui des inspections ministérielles
– Ni de l’audit
• Ce n’est pas un contrôle externe mais un contrôle interne
• Ce n’est ni un a priori, ni a posteriori, mais un contrôle concomitant
• Il est centré sur la performance et non pas la régularité


II. Les outils:

• De mesure des résultats: les indicateurs
• De mesure descoûts: la comptabilité analytique
• Programmation et suivi des résultats et des coûts: le tableau de bord

Les indicateurs
Définition :
« Les indicateurs sont des variables ayant pour objet de mesurer, de décrire ou d’apprécier totalement ou partiellement, un état, une situation et/ou l’évolution d’un phénomène, d’une activité ou d’un programme. Ce sont des outils, plus ou moins complexes demesure des performances et des résultats»
Circulaire PM 12\2001 du 25/12/2001

Les indicateurs: à quoi ça sert ?
• Une représentation, généralement partielle, d’un résultat
• Contribue à « objectiver » les résultats d’une action publique
• À la fois pour ses « bénéficiaires/usagers » et ses « producteurs », ses employés
• Une dimension « communication »
– Politique
–Managériale
• Attention: un indicateur « indique », donne une indication sur le résultat
• Ce n’est pas LE résultat

Les indicateurs utilisés en contrôle de gestion :
• Des clignotants qui permettent au patron de s’assurer que ses services travaillent bien dans la bonne direction
• Ici, le plus souvent des indicateurs de produits, d’activités, ou de moyens
• On privilégiera des indicateursfaciles à constituer et à gérer et compréhensible par tous
• Une valeur cible réaliste et datée, compte tenu des moyens disponibles, sera toujours fixée
• Compléter, dans la mesure du possible, par des mesures faites chez l’usager

Les qualités d’un indicateur :



Les indicateurs: Typologie



La fabrication et l’entretien d’un indicateur :

• Le choix des indicateurs s’appuiera...
tracking img