Copie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8872 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EMILE ZOLA : L’œuvre



REPERES BIOGRAPHIQUES :

Naissance en 1940 à Paris comme son «double » Sandoz. Le père de Zola, ingénieur, dirigera la construction du barrage d’Aix qui portera son nom, le canal Zola. A 7 ans, Emile doit affronter la mort de son père due à une pneumonie.
Madame Zola n’ayant aucune ressource, une longue série de déménagements s’ensuit, les obligeant à fréquenter des lieux de plus en plus pauvres.
Enfant malgré tout gâté, Emile grâce à une bourse suit ses études au Collège d’Aix où il fait la rencontre de Cézanne et Baille…Claude et Dubuche ! Les camarades se promènent, nagent, et l’élément aquatique tient déjà une grande importance. Toutefois la situation de banquier du père de Cézanne place les deux amis ensituation inégale d’autant plus que une affaire frauduleuse liée au Canal ruine la famille Zola.
1858 : Emile rejoint sa mère à Paris, le manque de Soleil et d’ami lui font écrire des poèmes romantiques exaltés. IL ne cesse de supplier Cézanne de le rejoindre. IL entame un immense poème, la chaîne des êtres, vaste poème sur l’humanité. Il échoue au bac et le culte qu’il voue à sa mère luifait ressentir la honte de l’avoir déçue.
Z. travaille au dock sur les quais. Manque d’argent, période sombre de spleen.
Il se détache chez Z. 2 personnalités :
_ Le rêveur le romantique de l’époque qui n’a rien de surprenant.
_ Celui qui désire faire carrière, se faire un nom et gagner del’argent, faire de l’écriture un véritable métier ce qui ne s’est jamais vu.
Il connaît une boulimie de lecture : Montaigne, Molière, Shakespeare, héritage classique perceptible dans ses oeuvres.
1er Mars 1862 : il est engagé dans la librairie Hachette à l’empaquetage puis au bureau de la publicité, profitable : il acquiert une bonne connaissance du métier de l’écrivain, il secrée un réseau d’amis dans la presse littéraire et élargit sa culture.
La maison H. est un lieu culturel bouillonnant édite des dicos (littré) encyclopédie, et développe un courant de pensée, le positivisme, Philo qui repose sur le refus de connaître l’univers autrement que par l’expérience, et croit aux progrès de la science.
Auguste Comte (1798-1857) : il décompose en 3 stadesl’évolution humaine
_ Age théologique  : jusqu’au Moyen-âge
_ Age métaphysique : jusqu’au 18 eme siècle
_ Age final : âge scientifique, genre qui se conduit d’après la raison et croit au progrès de la science qui apporte le bien-être.
Son camp opposé est la religioncatho.
Z. fréquente le milieu positiviste et en est très influencé. Lui-même athée est convaincu du bonheur accessible par la science.
Taine autre positiviste mais critique littéraire et nom philo : Essais de critique et d’histoire fondée sur 3 choses :
_ l’analyse exacte des déterminations biologiques(la «race »)
_ l’analyse exacte des déterminationshistoriques (le «moment »)
_ l’analyse exacte des déterminations sociales (le «milieu »)

Zola transpose cette méthode dans ses romans

Hachette n’hésite pas à affirmer ses convictions en fréquentant ou en soutenant des exilés. Il publie des philosophes athées dont s’imprègne Zola
1862 naturalisation française de Z., devient chef de la pub, nombreusesrencontres, et débute au Figaro. Il se tourne vers la prose, à l’époque on lie surtout des romans et le talent poétique de Z. reste discutable.
S’étant pourtant affirmé contre le romantisme et la littérature de «gare » il écrit deux œuvres «nulles », 1864 les contes à Ninon, 1865 la confession de Claude, proche du conte de fées raconte la difficile confrontation d’un ado avec la réalité....
tracking img