Correction 2007

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1525 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Corrigé bac 2007 : Français Série S – Métropole

Ces éléments de correction n’ont qu’une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain.

BACCALAUREAT GENERAL

SESSION 2007

EPREUVE DE FRANÇAIS
SERIES ES – S

Durée de l’épreuve : 4 heures L’usage des calculatrices est interdit.

Coefficient : 2

Objetd’étude : Convaincre, persuader, délibérer

Textes : Texte A – Jean de La Bruyère, Les Caractères, « De l’homme » 121, 1688-1696 Texte B – Victor Hugo, Choses vues, 1846 Texte C – Jacques Prévert, Paroles, « La Grasse Matinée », 1946

Corrigé Bac 2007 – Série S – Français – Métropole

www.sujetdebac.fr

Eléments de correction SERIES ES – S Objet d’étude : Convaincre, persuader, délibérerQUESTION Quelques pistes : Les trois textes ont pour visée commune de susciter l’indignation : il s’agit de dénoncer une structure sociale inégalitaire, qui favorise l’injustice et l’exclusion. Cette visée s’inscrit dans un registre polémique (et partiellement pathétique pour Hugo et Prévert). On notera la volonté des auteurs de ne pas s’enfermer dans un cadre anecdotique : la dénonciation prend unedimension allégorique qui s’affranchit d’un cadre spatio-temporel restreint. Noter par ailleurs le recours systématique à des jeux d’opposition pour souligner les inégalités et accroître le sentiment d’injustice. Voir enfin l’empathie manifeste de Hugo et Prévert pour leur sujet. Les différences sont d’ordre générique : La Bruyère recourt au portrait satirique ; la description relève de lacaricature et accumule en une seule figue indéterminée les marques superlatives de la goinfrerie et de l’égoïsme ; le texte de Hugo s’inscrit dans un cadre autobiographique (Choses vues), le texte de Prévert recourt à une forme poétique dont la dimension narrative et la rupture finale à valeur consécutive ne sont pas sans rappeler la construction des fables. Les différences se situent également sur le plande l’implication : distanciation pour La Bruyère ; implication directe chez Hugo, qui intensifie l’effet de réel en se donnant comme témoin ; focalisation interne dans un premier temps chez Prévert, suivie d’une « morale » énoncée sous la forme neutre du fait divers.

COMMENTAIRE Quelques pistes : On jugera recevable tout projet de lecture cohérent. On attendra que soient envisagés les troispoints suivants sans toutefois exiger qu’ils constituent trois parties distinctes du commentaire : Le spectacle de la goinfrerie, vice dénoncé par La Bruyère

Accumulation de figures caricaturant le personnage et visant à écoeurer le lecteur : - Le texte privilégie la progression à thème constant : le pronom il ouvre la plupart des phrases ; comprendre par là que le comportement de Gnathon esttellement excessif qu’on ne voit que lui. - L’asyndète suggère la rapidité avec laquelle le personnage engloutit les plats, comme s’il redoutait qu’on lui retire son assiette (« les viandes il manie, les remanie, démembre, déchire […] »). Gnathon mange à la chaîne, sans interruption ; il n’est pas tant question ici de se nourrir ou de goûter que de se remplir, dans un acte mécanique qui frôle lacompulsion. - Hyperboles et animalisations ajoutent à l’écoeurement : le terme « râtelier » assimile Gnathon à un animal de basse-cour, réputé pour sa malpropreté et sa goinfrerie. Littéralement parlant, Gnathon est un porc qui se donne en spectacle sans retenue, sans souci de déplaire ou de choquer. - L’abondance rhétorique et l’amplification à visée caricaturale transposent donc dans l’écriture laboulimie répugnante du personnage.

Corrigé Bac 2007 – Série S – Français – Métropole

www.sujetdebac.fr

- Ce décryptage du « paraître » doit conduire le candidat à un second décryptage, en rapport avec la psychologie du personnage : que dissimule cette boulimie spectaculaire ? Le jeu des oppositions

De nombreuses antithèses structurent le portrait : « pour soi / tous les hommes » ;...
tracking img