Cours sociologie licence de psycho

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LICENCE PSYCHO IED
L1
SEMESTRE 1
UE Mineure EL1N21

INTRODUCTION AUX GRANDS COURANTS DE LA PENSEE SOCIOLOGIQUE

✓ Qu’est ce que la sociologie ?

- Science sociale dite « molle » (ĉ philo, histoire, économie, psycho, ethno,...) qui a pour objet le collectif, la société.

- Le terme de Sociologie (créé par Auguste Comte) désigne la science des sociétés (ou agrégatshumains) que sont la nation, commune, communauté, classe, tribu, caste, secte, groupe pro, corporation, foule...

- De petite / grande taille, pérenne / éphémère, les groupes humains sont formés par une communauté de consciences agissantes, interagissantes.

But :

Analyser, comprendre et expliquer les faits qui se passent au sein des groupes et leur nature en tant que groupe (etnon pas celle des individus qui la compose).

Postulat :

Les faits sociaux sont dans la nature, donc soumis à un déterminisme universel répondant à des règles.

Les faits sont multiples et leurs formes peuvent varier d’un collectif à un autre, ce sont les langues, divisions du travail, les institutions, les règles collectives de l’action (mariage...), les normes...

Elle interrogeles mécanismes et les règles de fonctionnement de la société) ainsi que leur évolution et transformation à chaque époque.

Elle cherche à mettre en évidence des régularités, concordances ayant trait au champ social et qui lui est spécifique.

Les lois de l’imitation sont érigées en principe pour comprendre et expliquer les faits sociaux.

Gabriel Tarde (1843-1904) :
La société est une« collection d’êtres en tant qu’ils sont en train de s’imiter entre eux ».
La vie sociale est une suite d’intentions et d’imitations.
Il critique la notion de conscience collective d’Emile Durkheim.

Le collectif :

Érige les lois (ou le perpétue par le poids des traditions) oriente, contraint ou détermine les façons de dire, d’agir, de penser et de sentir les individus qui le compose.La culture sociale n’est pas identique dans tous les collectifs.

La sociologie questionne les diversités sociales dans :
- Les registres (politiques, économiques, les organisations, juridiques, de communications, social, religieux, du travail, de l’éducation, de la santé...)
- La spatialisation (entre le rural et l’urbain)

CCL :

Tout individu en tant que sujet social estsujet à des règles sociales qui s’imposent à lui par le biais des institutions (famille, droit, morale...) qui peuvent varier au gré des époques, révolutions et offrir de nouvelles règles d’actions, un nouvel ordre social.

✓ Les contextes d’émergence de la sociologie comme science

Naissance pendant des bouleversements politiques (1815-1918) suite à 3 grandes révolutions ayant nourri laréflexion.

- La déstabilisation politique de l’ancien régime
(tentative d’ériger un pouvoir plus égalitaire. Pouvoir qui reposait sur 3 ordres : noblesse, clergé, tiers état)

Révolutions de 1830 et 1848 :
Émergence de nouveaux mouvements politiques contestataires.

L’affrontement des idéologies laisse entrevoir la fragilité des sociétés en tant qu’organisme moral selon Saint Simon,Auguste Comte et Emile Durkheim.

Ces sociologues cherchent à trouver « comment mettre un terme à ces crises sociales européennes ».

Chacun propose des solutions allant de :
- l’interventionnisme (la socio doit soulager les maux de la société),
- au positivisme (St Simon et A.Comte jugent nécessaire la réforme de la société),
- au neutralisme (Max Weber juge impossible à lascience de justifier les valeurs de l’action),
- à E.Durkheim qui pense que c’est sur le long terme que la science pourra faire émerger des actions.

- La révolution industrielle
(Emergence d’un prolétariat urbain que ls pouvoirs veulent contrôler, déqualification brutale de l’artisanat, division du W, W ds enfants...)

Fin du 19ème s. de nombreuses études sont publiées sur la...
tracking img