Cours sur la croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1783 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Les "trente glorieuses", trente ans de croissance sans précédent:
A- L’essor économique
è Entre 1945 et 1973, la production mondiale triple: Le TCAM des PDEM est fort (5%/an), régulier (plus de crises ni de cycles) et mieux distribuée (réduction des écarts de revenus). Mais les disparités sont fortes: la croissances des U.S.A. est plus modérée (3,9%), même si ils dominent le monde. LeP.I.B de l’URSS quadruple pour devenir la 2nd puissance économique. Les pays vaincus connaissent un "miracle économique".
èLe commerce se mondialise. Le développement des échanges (7,5%) est stimulé par un système monétaire stable (1944, accords de Bretton Woods) et la création du GATT en 1947, qui baisse les droits de douanes. La croissance est appuyée par une révolution des transports (autoroutes,avions, réseaux ferrés, navires géants etc.)

B- De nouveaux secteurs d’activités
èLa croissance est facilitée par l’essor de la production énergétique. La production d’électricité quadruple et les hydrocarbures sont à la base du développement (en 1974, le pétrole représente 40% de la consommation d’énergie mondiale). L’automobile, la chimie, l’aérospatiale et le nucléaire, deviennent lessecteurs moteurs. Le passage entre invention est production est de plus en plus rapide.
èLe développement économique repose sur l’accroissement de la demande qui est liée a la reconstruction d’après guerre et à l’augmentation du nombres de consommateurs et du niveau de vie. Les 30 glorieuses correspondent à une hausse de la natalité (baby-boom) et une baisse de la mortalité dans les PDEM , soutenueen 1960 par l’explosion démographique des pays du tiers monde. Le développement du crédit et de la publicité, augmente la demande.
èL’intervention croissante de l’Etat en URSS et dans les pays communistes, le développement se fait grâce aux collectivisations. Les industries sont privilégiées au détriment des biens de consommations. Dans les pays d’économie libérable, l’intervention de l’étatse renforce(nationalisation). Partout en Occident, les théories de Keynes triomphent et l’Etat intervient pour réguler la croissance.
èLes grandes entreprises se concentrent ( conglomérats), se multinationalisent, se rationalisent. L’objectif n’est plus l’enrichissement de quelques uns, mais la puissance de l’entreprise. En 1970, aux U.S.A, les 550 plus grandes entreprissent emploient 75% dessalariés et réalisent 4/5 des bénéfices.

II- De nouveaux modes de vies
A- De nouveaux cadres de vies et de travail
èMoins de ruraux, davantage de citadins! Dans les PDEM, la modernisation de l’agriculture entraîne une 2nd "révolution agricole". L’exode rural a provoqué le dépeuplement de certaine campagnes et favorisé la croissance urbaine. 75 à 90% de la population vit dans les villes. Lesmodes de vies urbains s’étendent et transforment les campagnes proches des villes (rurbanisation).
è Plus d’ouvriers et de "cols blancs":Les ouvriers sont de plus en plus nombreux. Ils représentent 1/3 de la population active des PDEM. La parcellisation des taches et le travail à la chaîne s’étendent. Le chômage est faible et les ouvriers qualifiés ont un niveau de vie proche de celui des "colsblancs". Ces derniers sont de plus en plus nombreux à cause de la politique interventionniste de l’Etat. Le travail des femmes commence à se démocratiser.

B- L’âge d’or de la société de consommation
è Les 30 glorieuses voient l’avènement de la "société de consommation". Les "classes moyennes" constituent près des 2/3 de la population. Elles se caractérisent par un revenu "moyen"(généralisation des prestations sociales), un niveau de formation "convenable" (massification de l’enseignement) et un critère de comportement (mêmes centres d’intérêt et loisirs)
è La hausse du niveau de vie se traduit par l’achat de biens de consommation nouveaux. La répartition du budget familial entre les différents postes de dépenses se modifie (baisse de la part de l’alimentation, hausse des...
tracking img