Cours terminale france dans le monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1341 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La France dans le monde

Après 1945, La France veut retrouver son rang, mais la guerre froide, la décolonisation et l’évolution économique font qu’elle n’est plus une grande puissance.

I. Le recul colonial.

1) Les difficultés d’après guerre

o Affaiblie, invitée de dernière heure dans le camp des vainqueurs, mais obtient zone d’occupation et siège permanent. Gardel’illusion de la puissance.
o Colonies semble garantir son rang, mais révoltes successives.
▪ Conférence de Brazzaville en 1944, De Gaulle écartait toute autonomie même si il promettait de donner plus de responsabilités aux peuples colonisés.
▪ La constitution de 1946 crée l’Union Française. Réforme son Empire pour maintenir sa puissance.
▪Cependant la décolonisation s’impose : Indochine, Maroc, Tunisie, Guinée.
▪ Crise de Suez montre effacement de la France sur la scène internationale (humiliation face aux pays arabes qui soutiennent le F.L.N.)

2) La tutelle U.S.

o Les contraintes économiques jouent un grand rôle dans l’alignement sur les U.S.A.
▪ Besoin de financement pourreconstruction et grèves insurrectionnelles qui font craindre un développement du communisme. Entraine demande d’aide aux U.S.A..
▪ De 1948 à 1962 la France reçoit 20% de l’aide Marshall. En échange le Congrès des U.S.A. surveille l’emploi de l’aide et le commerce extérieur français doit s’orienter vers les U.S.A.
▪ Alliance militaire suit alliance économique. 4avril 1949, création de l’OTAN. Renforce la sécurité mais sous commandement américain.

3) Une volonté d’indépendance

o La France intègre le camp occidental mais manifeste sa volonté de sauvegarder son indépendance
o Dès 1944, de Gaulle se rend à Moscou et signe accord (alliance défensive et assistance économique mutuelle)
o Tension avec les U.S.A.sur l’Allemagne. La France obtient des compensations financières et refuse création d’un Etat centralisé en échange de la fusion des zones occidentales en 1948.
o La crise de Suez en 1956, relance les tensions avec U.S.A.
o La construction européenne est voulue par la France pour contrôler l’Allemagne et créer un 3ème pôle entre les deux grands.

II. « La grandeurnationale » (1958-1969)

De Gaulle veut une indépendance nationale et retrouver la grandeur de la France. Volonté de redéfinir le rôle de la France dans le monde entre les deux grands.

1) Les nouvelles relations avec les anciennes colonies

o 1958 : Union Française remplacée par la Communauté Française : offre d’autonomie interne puis indépendance (1960)
oProblème algérien réglé en 1962, mais conséquences dramatiques pour certains (« pieds noirs », Harkis)
o La France libérée du « fardeau colonial » met fin au rêve impérial mais la plupart des nouveaux états gardent des liens forts avec la France. (traités, coopération,…)
o La France conserve son prestige et son influence mondiale.

2) L’indépendance nationaleo De Gaulle prône une « certaine idée de la France » : grandeur et indépendance.
o Intensification des recherches nucléaires pour se doter de la bombe A (création de la dissuasion nucléaire). Permet d’assurer elle-même sa défense.
o 1960 : bombe A, 1968 : bombe H, 1971 : 1er sous-marin nucléaire.
o De Gaulle dénonce suprématie américaine▪ Conversion des $ en or
▪ Développement de secteurs de pointe (informatique, aéronautique)
o La France se tourne vers l’Europe.
▪ Rapprochement franco-allemand (traité de l’Elysée en 1963).
▪ Le « couple franco-allemand » devient le moteur de l’Europe.

3) Le refus des blocs.

o De Gaulle veut...
tracking img