Cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2148 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Théàtre de l’absurde

Au xxe siècle, le théâtre de l’absurde (terme formulé par l’écrivain et critique Martin Esslin en 1962) est un type de théâtre apparu dans les années 1940, se caractérisant par une rupture totale par rapport aux genres plus classiques, tels que le drame ou la comédie. Il s’agit d’un genre traitant fréquemment de l’absurdité de l’Homme et de la vie en général, celle-cimenant toujours à la mort
L’absurdité des situations mais également la déstructuration du langage lui-même ont fait de ce style théâtral un mouvement dramatique à part entière. Ce type de théâtre montre une existence dénuée de signification et met en scène la déraison du monde dans laquelle l’humanité se perd.
Ce style est un miroir de l’époque où il est né. Au lendemain de la deuxième guerremondiale on remarque que les mentalités changent, ayant été ébranlées par le contexte de guerre. Pour la première fois, les croyances religieuses sont à la baisse et l’évolution pas très gaie du monde effraie les gens. On commence donc à se poser des questions sur le monde dans lequel on vit. Le théâtre de l’absurde représente bien le questionnement de l’époque. Une époque d’après-guerre où toutes lesidées et les conceptions déjà existantes sont remises en question

Refus du réalisme, des personnages et de l’intrigue. Souvent on ne trouve pas de personnalités marquées ni d’intrigue dans le sens « narratif » du terme.
Le lieu où se déroule l’action n’est souvent pas cité avec précision (dans « en attendant Godot », on sait que l’action se déroule dans une lande, sans plus de précision).
Letemps est lui-même tourné à l’absurde par certains moyens (pendule sonnant un nombre improbable de fois dans La Cantatrice chauve de Ionesco).
Volonté de créer un spectacle total : utilisation de mime, de clown, d’un maximum d’éléments visuels, soucis du détail dans la mise en scène, jeux de lumières, de sons.
La toile de fond de l’action est souvent la satire de la bourgeoisie, de son langagefigé et de son petit esprit.
La scène se déroule souvent dans un climat de catastrophe mais le comique s’y mêle pour dépasser l’absurde.
Le langage mis en scène n’est plus un moyen de communication mais exprime le vide, l’incohérence et représente la vie, laquelle est elle-même ridicule.
Volonté de dresser un tableau de la condition humaine prise dans son absurdité. L’absurdité est que la viemène à la mort, elle est aussi présente dans la guerre.
L’absurde n’y est pas démontré, mais simplement mis en scène ; c’est au spectateur qu’il revient de comprendre, grâce aux gestes.
Par ces essais, le nouveau théâtre s’adresse aux intellectuels : l’absurde fait rire au premier abord, ce n’est qu’après réflexion que l’on se rend compte du malaise qui y est dénoncé.
Par certains aspects, lenouveau théâtre renoue avec le théâtre antique ; le spectacle y est total et non seulement visuel ou axé sur les dialogues.

Samuel Beckett |
Samuel Beckett (Foxrock, Dublin, 13 avril 1906 - Paris, 22 décembre 1989) est un écrivain, poète et dramaturge irlandais d'expressions anglaise et française, prix Nobel de littérature. |
Samuel Beckett en 1970. |
|
Nom de naissance | Samuel Beckett |Activité(s) | Écrivain, dramaturge, poète. |
Naissance | 13 avril 1906
Foxrock, Dublin |
Décès | 22 décembre 1989 (à 83 ans)
Cimetière du Montparnasse |
Langue d'écriture | Anglais et Français |
Mouvement(s) | Absurde |
Genre(s) | Théâtre de l'absurde |
Œuvres principales |
* En attendant Godot 1952 * Fin de partie 1957 * La Trilogie: Molloy, Malone meurt,L'Innommable ||
il a une volonté de faire un spectacle laissant une impression de vide

Arthur Adamov, est un écrivain et auteur dramatique français d'origine russo-arménienne, né le 23 août 1908 à Kislovodsk. Il se suicida le 15 mars 1970 à Paris
1954 Comme nous avons été
1954 Le Professeur Taranne mai
1957 Paolo - Paoli
1960 Les Ames mortes
1963 Le Printemps

Eugène Ionesco, né Eugen...
tracking img