Couverture des risques financiers

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7981 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La couverture des risques financiers par les entreprises françaises cotées: les résultats d'une enquête.

Salma MEFTEH*
Cahier de recherche n°2005-02

Résumé Cet article présente les résultats d'une enquête réalisée en 2002, auprès d'un échantillon d'entreprises françaises cotées à la Bourse de Paris, et portant sur leur comportement face aux risques financiers. Le questionnaire adressé auxentreprises permet d'apporter des réponses à plusieurs questions : Pourquoi les entreprises gèrent-elles les risques financiers? Quels sont les risques couverts? Pourquoi et comment sont-ils gérés? Quelle est la personne responsable de la gestion des risques dans l'entreprise? Comment la metelle en oeuvre et en évalue-t-elle l'efficacité? Les résultats obtenus sont confrontés à ceux publiés dansd'autres enquêtes.

*

CEREG (CNRS UMR 7088), Université de Paris Dauphine, Place du Maréchal de Lattre de Tassigny 75775 Paris. e-mail : salma.mefteh@dauphine.fr.

1

La couverture des risques financiers par les entreprises fran¸aises cot´es : les r´sultats d’une enquˆte. c e e e

Salma Mefteh∗

R´sum´ e e Cet article pr´sente les r´sultats d’une enquˆte r´alis´e en 2002, aupr`s d’un ee e e e e ´chantillon d’entreprises fran¸aises cot´es ` la Bourse de Paris, et portant sur leur e c e a comportement face aux risques financiers. Le questionnaire adress´ aux entreprises e permet d’apporter des r´ponses ` plusieurs questions : Pourquoi les entreprises e a g`rent-elles les risques financiers ? Quels sont les risques couverts ? Pourquoi et come ment sont-ils g´r´s ? Quelle est lapersonne responsable de la gestion des risques dans ee l’entreprise ? Comment la met-elle en oeuvre et en ´value-t-elle l’efficacit´ ? e e Les r´sultats obtenus sont confront´s ` ceux publi´s dans d’autres enquˆtes. e e a e e

Introduction
Le risque est inh´rent ` l’activit´ ´conomique. Toute entreprise y est confront´e d`s lors e a ee e e qu’elle r´alise des op´rations commerciales, industriellesou financi`res. Le d´veloppement e e e e des march´s financiers et l’internationalisation des activit´s des entreprises ont donn´ e e e naissance ` un nouveau type de risque qui s’est ajout´ aux risques traditionnels, de nature a e industrielle ou commerciale. Ce nouveau risque, dit financier, r´sulte des mouvements e impr´visibles des taux de change, des taux d’int´rˆt et des prix des mati`respremi`res. e ee e e


CEREG (CNRS UMR 7088), Universit´ de Paris Dauphine, Place du Mar´chal de Lattre de Tassigny e e

75775 Paris. e-mail : salma.mefteh@dauphine.fr.

1

Ces trois types de risque ont des cons´quences qui peuvent ˆtre dommageables au e e niveau des r´sultats financiers, de la valeur du patrimoine et mˆme de la p´rennit´ de e e e e l’entreprise. Aucune firme, grande ou petite,ne peut se pr´valoir d’ˆtre ` l’abri des fluce e a tuations des taux de march´ qui se r´percutent sur sa performance. Il importe alors de les e e prendre en consid´ration et de les g´rer au mieux. e e Les entreprises peuvent g´rer leur risque en utilisant deux m´thodes souvent come e pl´mentaires. La premi`re, la gestion op´rationnelle des risques, consiste dans le choix e e e et l’ajustement desstrat´gies et des politiques de l’entreprise de mani`re ` faire baisser e e a l’exposition. La deuxi`me consiste dans l’utilisation d’instruments financiers sp´cifiques. e e Les produits d´riv´s sont des contrats liant deux parties pour l’´change d’un produit, dit e e e “sous-jacent” ou “support” ` une date et ` un prix pr´d´termin´s. Les supports peuvent a a e e e ˆtre des devises, des mati`respremi`res, des taux d’int´rˆt, des indices boursiers, etc. Les e e e ee options, les contrats ` terme Forwards et Futures, les swaps de devises et de taux d’int´rˆt a ee sont des exemples, pour ne citer que les plus standards. Les ´tudes empiriques portant sur les pratiques de gestion des risques financiers et e l’utilisation des produits d´riv´s par les entreprises non-financi`res sont peu nombreuses...
tracking img