Croissance, developpement et changement social

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1087 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction : Croissance, développement et changement social

I-Qu'est ce que la croissance
1) Définition de la croissance et sa mesure

La croissance est un phénomène structurel, récent historiquement (RI, XVIII-XIXème siècle), durable. Il s'agit des richesses produites sur une longue période.
La croissance est de l'ordre quantitatif
Celle-ci est généralement mesurée à partir duPIB en volume (déduction faite de l’évolution des prix).

La croissance moderne, d'après Kuznets, se caractérise par des gains de productivité. Kuznets préfère utiliser la mesure : PIB par habitants contrairement à l’indicateur utiliser par F. PERROUX (PIB en volume).
Si le PIB/h augmente c'est à dire que les individus ont été plus efficaces au travail. Ce n'est pas une croissance qui seraitdue à l'augmentation des facteurs de productions mais elle serait due à l'efficacité des facteurs de production.

Il y a donc deux types de croissance :
La croissance extensive : Augmentation des richesses du fait de l’augmentation des facteurs de productions.
La croissance intensive: Augmentation des richesses du fait de l’augmentation de l'efficacité, (progrès technique).

Pour comparerla croissance de 2 pays différents :
Pour comparer la croissance de deux pays, il faut éviter de prendre en compte le taux de change officiel car cela pose le problème de sa volatilité.
Les économistes construise alors un taux de change fictif en égalisant les pouvoirs d’achat de chacun des pays. On regarde combien coute un certains nombre de biens dans chaque pays : par exemple le panier auEtats-Unis coute 10$ et en France il coute 12 euros alors 1$=1.2£
Le taux de change est construit à partir du pouvoir d’achat.

2) Les limites de l’indicateur de la croissance

-Tout d’abord on peut penser qu’il faut retirer l’inflation pour avoir le PIB en volume mais une partie de cette augmentation des prix peut être dut a l’amélioration de la qualité des produits,
- Ensuite le PIB envolume ne prend en compte qu’imparfaitement la production de l’économie souterraine (informelle), il s’agit de toutes les activités productives qui échappe au regard de l’Etat.
Activités licite : fait l’objet du redressement du PIB
Activités illicite : ne fait pas l’objet du redressement du PIB
- Les activités non marchande (services qui ne passe pas par la régulation du marché) provoque dessous-évolution du PIB, il s’agit de l’autoconsommation.
- Les externalités peuvent provoquer une hausse du PIB. Exemple : lors d’un accident, il y a d’avantage de richesses crée (enrichissement des hôpitaux, des mécaniciens …)
Remarque : c’est pas parce-que le PIB global augmente que tout le monde en profite cela crée des inégalités.

II- Quelles sont les interactions entre croissance,développement et changement social
1) Définition et mesures du développement
Le développement, c’est l’ensemble des transformations des mentalités, des structures économiques, sociales, démographiques, politiques.

En 1990 l’ONU met en place un indicateur spécial pour mesurer le développement (qualitatif).
Il s’agit de l’IDH, celui-ci prend en compte la santé avec l’espérance de vie à la naissance,le savoir avec le taux d’alphabétisation et le taux de scolarisation des jeunes, et enfin le niveau de vie avec le PIB par habitants en PPA.

2) La croissance une condition nécessaire au développement
Le développement a un coût, ce qui montre que la croissance est nécessaire au développement, c’est le FINANCEMENT (surplus de croissance) = indispensable. Exemple : Eau potable, hôpitaux, lesroutes, sécurité alimentaire.
On peut avoir à faire à un cercle vertueux entre croissance et développement
Une personne nourrit, éduqué pourra réaliser des gains de productivité donc CROISSANCE et donc le développement grâce à l’augmentation des possibilités de financements.

LOI D’ENGEL
Cette loi explique que l’accroissement des richesses modifie la structure de la consommation au profit...
tracking img