Croissance et developpement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3477 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet : Protection de l’environnement et développement économique (HEC, 2001).

Commentaire du sujet :

Le sujet faisait appel à des connaissances du programme de première et de deuxième années. Il amenait également à intégrer des éléments d’économie d’entreprise aux éléments d’économie générale, car le problème environnemental fait référence au système de production, à la productivité ou àla rareté des facteurs de production. Il était important de voir que l’environnement est un bien public, car cela explique les carences de la protection environnementale. La problématique du sujet s’imposait d’elle-même, donc pas de difficulté de ce côté-là ! En revanche, une forte culture environnementale était souhaitable. Une fois encore, le sujet, ancré dans l’actualité, était favorable à ceuxqui lisent régulièrement les journaux et magazines économiques.
En ce qui concerne le plan et l’organisation des idées, le risque d’un sujet constitué de deux notions liées par une simple conjonction de coordination est d’enchaîner deux parties déconnectées l’une de l’autre, analysant tour à tour les concepts, pour les comparer ensuite dans une troisième partie fourre-tout. Dans ce type de sujet,il faut sans arrêt veiller à ne pas dévier et à toujours mettre en valeur le lien que l’on établit entre les notions.
Une des solutions consiste à trouver un point de rupture et à organiser le plan autour des deux axes. Ici, on pouvait penser à la rupture entre objectifs finaux (l’amélioration du bien-être) et objectifs intermédiaires (la croissance du produit intérieur brut, PIB), qui estsous-jacente dès que l’on parle de développement économique. On pouvait également séparer les questions de court terme et de long terme (comme nous l’avons fait dans la première partie). Les deux parties principales auraient donc pu être : une compatibilité difficile à court terme (avec la perte de compétitivité des entreprises), mais nécessaire et réalisable à long terme (avec l’innovation). Untroisième plan pouvait s’articuler autour de la rupture normatif-prescriptif (bien sûr, il faut habiller ces titres de manière plus fine, et ne pas laisser apparaître le plan aussi clairement). La première partie aurait mis l’accent sur la nécessité absolue de rendre compatible protection de l’environnement et développement économique, tandis que la deuxième aurait discuté des moyens à mettre en œuvrepour que la compatibilité soit la meilleure possible. Dans tous les cas, le plan devait être choisi de manière à valoriser les connaissances du candidat. Il n’y a pas de plan type : tout dépend de ce que l’on est capable de dire sur le sujet.
Corrigé :

D’après certains experts, les réserves d’énergies non renouvelables seront épuisées dans cinquante ans, au rythme de consommation actuel, tandisque les ressources naturelles dites renouvelables risquent de devenir inutilisables, car trop polluées. Face à de tels enjeux, la question environnementale interfère désormais directement avec la conduite de la politique économique. Aux niveaux local et national, bien sûr, mais également au niveau international, comme on l’a vu avec la conférence « Environnement et développement » des Nationsunies, tenue à Rio en 1992, et plus encore avec le protocole de Kyoto, qui propose une réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre le risque de réchauffement climatique.
La réflexion sur les effets destructeurs d’une croissance indéfinie sur l’environnement n’est pas nouvelle. Dès 1968, le Club de Rome, qui préconisait la « croissance zéro », avait déjà mis en lumière lesdangers issus des modes de production et de consommation des pays développés : réchauffement climatique, appauvrissement des sols, réduction de la biodiversité… Mais la prise en compte des risques environnementaux a été très insuffisante depuis, et les grands pays, au nom de l’emploi et de la progression du bien-être général, se sont bien gardés de prendre des mesures susceptibles de limiter la...
tracking img