Dans quelle mesure l'art est-il ce qui masque la réalité ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
3 - LES FINALITES DES ORGANISATIONS

1 – Les entreprises privées

1.1 - Quelles sont les fonctions d’une entreprise ?

Satisfaire des besoins solvables, créer de la valeur ajoutée, répartir cette valeur ajoutée entre les agents économiques qui ont participé à la production, telles sont les principales finalités économiques de l’entreprise.

A – La fonction de production

Ondéfinit traditionnellement l’entreprise comme une organisation économique dont la principale fonction est la production de biens et/ou de services à partir de la combinaison de facteurs de production, principalement du travail, du capital, et des matières premières.

En achetant et vendant, l’entreprise dégage une richesse supplémentaire dans le système économique. On oppose biens et services selonqu’il s’agit de biens économiquement matériels (donc stockables ; ex : production de voitures pour Renault) ou immatériels (donc non stockables, ex : un service juridique d’un avocat).

B – Les fonctions sociales et sociétales

Au-delà de ces fonctions purement économiques, l’entreprise remplit de plus en plus une fonction sociale, qui se traduit dans les rémunérations des salariés, lesconditions de travail qui leur sont proposées, leur degré de satisfaction.

En externe, la firme a une fonction sociétale grandissante. En fournissant et en pérennisant les emplois, elle permet l’insertion des membres d’une nation dans la communauté à laquelle ils appartiennent. En respectant une certaine éthique (refus du travail des enfants, par exemple), elle promeut une certaine responsabilitémorale. Enfin, en protégeant son environnement, elle participe à la responsabilisation écologique des autres agents et au maintien d’un développement durable.

C – La fonction de répartition

Par son activité, l’entreprise subit des coûts et encaisse des recettes. La différence entre le chiffre d’affaires dégagé par l’activité et le prix des consommations intermédiaires ayant servi à laréalisation des biens et/ou services est la valeur ajoutée. Ce terme très explicite montre bien que l’activité de l’entreprise crée une richesse supplémentaire, une valeur ajoutée.

VA = valeur des biens et/ou services produits – valeur des biens et services consommés (consommations intermédiaires).

Comme toute richesse créée, la valeur ajoutée est revendiquée par plusieurs agents. En fait, elle doitservir à rémunérer tous les acteurs prenant part à sa réalisation. Le problème va donc être celui du choix des proportions attribuées à chacun.

Les auteurs de cette contribution et bénéficiaires de ce partage sont :

- les salariés qui apportent leur travail,
- les prêteurs et les actionnaires qui apportent leurs capitaux,
- l’Etat qui finance les équipements collectifsnécessaires à l’activité de l’entreprise,
- la Sécurité sociale qui rembourse par exemple aux salariés les soins médicaux nécessaires.

Une fois tous ces acteurs rémunérés, il existe un solde positif, nul ou négatif. Un solde positif est un surplus, un bénéfice, ou un profit ; un solde négatif est une perte.

1.2 – Comment assurer la pérennité d’une entreprise ?

A – Les facteurs internesComme toute organisation, l’entreprise est confrontée au problème majeur de sa survie. Le manageur doit ainsi faire face à diverses contraintes et gérer des intérêts divergents : il doit assurer la cohésion des membres, préserver la confiance des actionnaires et des créanciers, maintenir le dialogue avec les syndicats… Dans ce but, il dispose de certains moyens d’action (par exemple : répartir lavaleur ajoutée en modifiant le niveau des salaires ou des dividendes, modifier ses choix d’investissements, faire varier les prix de vente…).

B – Les facteurs externes

L’entreprise dépend également de facteurs externes : le fonctionnement du marché du travail agit sur sa politique de recrutement ; la conjoncture économique influence le niveau de ses ventes ; la législation modifie la...
tracking img