De gaulle 1946 - 1969

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3840 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire Sociale
La société française de la
Libération jusqu'au début des années 1960.

Chap 1 :
La rédaction de la nouvelle Constitution: les réformes économiques et sociales.

Popularité de De Gaulle en France même si les États Unis restent méfiants (car de Gaulle veut un pouvoir exécutif fort !) Le général de Gaulle est élu à l'unanimité par l'Assemblée constituante ( assemblée dutripartisme) nouveau chef du gouvernement provisoire. Il formera son équipe aux côtés de ministres communistes. Mais en 1946, en désaccord avec eux, il démissionnera. ( au sujet de l'élaboration de la nlle constitution car elle est trop favorable à l'assemblée)

Les courants politiques dominants à la Libération, gaullistes et communiste, convergent pour aspirer à un État fort, y compris dans ledomaine économico-social.

Élaboration de la constitution de la 4ème république au lendemain de la guerre:
On consulte le peuple :
1er referendum !
1ère fois que les femmes obtiennent le droit de vote. (1944)
« Voulez vous conserver la III ème république ? Ou une nlle Rép ? »
96% des Français abandonnent la 3ème République.
Assemblée constituante de la 4 ème républiquemarquée par 3partis : PC, SFIO et MRP

Caractéristiques de la Constitution de la 4ème République :

une assemblée forte élue pour 5 ans. Le « Conseil de la République » et le Président ne sont que des contre pouvoirs. La dissolution de l'assemblée par le Président est possible mais strictement encadrée. = UN REGIME PARLEMENTAIRE
Peu de pouvoir accordé au président : Le pouvoir exécutifest dans les mains du premier ministre. => Le premier ministre placé sous le contrôle du parlement.
Période de consensus entre les 3 partis : Charte du Tripartisme (1946) = PCF ( communiste ) , la SFIO ( socialistes ) et le MRP ( gaullistes) et les forces sociale.

// pt de vue coloniale :
La France entend conduire les peuples qu'elle avait à sa charge pour qu'ils se gèrent eux-même maisl'indépendance n'est pas encore à l'ordre du jour et l'on tend davantage vers le principe d'assimilation (alors que // mouvements de révoltes.)

// situation économique : début de la vive croissance des Trente Glorieuses

un déficit de naissance après la guerre mais 1942 : baby boom.
80% des chemins de fer ont été détruit, manque de charbons, de matières premières, la productionindustrielle divisée par deux.
1947 : création des HLM
une spirale inflationniste : la production n'augmente pas de la même façon que les salaires. On crée de la monnaie sans qu'il y est de la production à côté, un pouvoir d'achat qui augmente mais pas de produit. (// Keynes : politique de relance : stimule la consommation) Pierre Mendès France décide alors de dévaluer le Franc en 1944
1946:Augmentation de la productivité = période forte croissance du PIB.
Développement de l'industrie, des services.
Nationalisation d'entreprise de secteur de branche considérée comme fondamentale pour la reconstruction : entreprises de charbons regroupées en « charbonnage de France », nationalisation des transports ( sncf, aérien, maritime.), nationalisation du crédit (banques) = Permet à l'Etatd'assurer un certains nombres de services publics, de maîtriser les grands levier économiques
La  « Planification » (1945) : Permet le pilotage économique par l'Etat. 1er plan : création de l INSEE et INED (instrument de prévision) + Doubler la production industrielle + faire entrer de la main d'œuvre étrangère = recherche du plein emploi !
Plan Marshall (vs le Kominform: alliance PC )situation de plein emploi ! + Croissance économique.
1951 : Communauté européenne du charbon et de l'acier ( CECA ) ( construction de la paix )
1957 : traité de Rome.

// situation culturelle : début de la société de consommation et de la culture de masse.
Exit la culture militante
Le revenu des ménages augmentent (entre 1949 et 1959 ) + 1954-58: multiplication des...
tracking img