Desartes et le bons sens

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1494 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le discours de la méthode, Descartes, chapitre 1

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. En quoi il n’est pas vraisemblable que tous se trompent ; mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger etdistinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu’on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes  ; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n’est pas assez d'avoirl’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices aussi bien que des plus grandes vertus; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s’ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent et qui s’en éloignent»

Partie 1
« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée » 

Descartesprend le bons sens comme un synonyme de la raison. Celle-ci, selon lui, est présent en chaque être humain, et c’est même elle qui le définit en tant qu’homme, et le différencie des autres animaux.
Il dévoile ici sa thèse, qui dit que tous les hommes partagent une même raison, un même bon sens, qui leur permet, s’il est bien utilisé, d’établir des vérités.

Partie 2
« Chacun pense en être sibien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont. En quoi il n’est pas vraisemblable que tous se trompent »

Descartes se moque ici des ignorants satisfaits, qui malgré leur peu de savoir sont satisfaits de leur capacité à raisonner (cf. Platon en début d’année). Ainsi, selon lui, même les plus exigeantsenvers eux-mêmes se contentent de leur bon sens, signe de son égale répartition. Puisque chacun pense être pourvu de raison, tous ne peuvent pas se tromper. Il justifie ironiquement l’égale répartition du bon sens par l’orgueil et la satisfaction personnelle de chacun.

«[…] mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu’onnomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes »

Descartes définit aussi le bon sens ou la raison : « La puissance de bien juger et de distinguer le vrai d’avec le faux, présente naturellement en tout homme ». C'est-à-dire que c’est ce bon sens qui permet à l’homme de définir des choses comme vraies ou fausses. C’est aussi l’outil qui nous permet, à partir depostulats, de déduire des vérités qui en découlent.
Selon lui cette raison est entière et égale en chaque homme naturellement.
Partie 3 :
« […] Et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses »

Comment expliquer en ce cas ladiversité des jugements des hommes ? Comment se fait-il que nous ayons des opinions différentes à propos des tous les sujets qui s’offrent à nous ? Descartes résout cette difficulté en distinguant la raison de l'usage qu'on peut en faire : ce n'est pas parce que tous les hommes ont autant de raison les uns les autres qu'ils l’utilisent tous aussi bien et de la même manière, de sorte que ladiversité des opinions vient de l'usage que nous faisons de notre raison et non de la raison elle-même.
Selon lui, la raison est entière en chacun de nous, mais nous pouvons la conduire par des voies différentes, nous pouvons avoir en l’esprit des idées différentes. De là viennent les différences d’opinions sur telle ou telle chose. Nous pouvons conduire nos pensées par des raisonnements différents...
tracking img