Determinants de la croissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1934 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quels sont les déterminants de la croissance ? Force et faiblesses du modèle Français ?

Plan :

Introduction

I – Les déterminants de la croissance.

A – Les déterminants traditionnelles.
Les ressources naturelles.
Le Capital humain et le travail.
L'accumulation du capital et l'investissement

B- Les autres déterminants.
Le progrès technique.
Les facteurssociologiques et institutionnelles.

II – Les Forces et Faiblesses du modèle Français.

A – Les forces du modèle Français.

B – Les faiblesses du modèle Français.

Introduction: La croissance économique est, aujourd'hui, une des véritables quêtes de tous les pays,développés ou non, et également les gouvernements successifs en France la considèrent souvent comme un objectif prioritaire.La croissance, c’est « l’augmentation soutenue, pendant une période longue, de la production d’un pays ». L’indicateur principal de la croissance choisi est le produit intérieur brut (P.I.B.), à prix constants.
La croissance est un phénomène qui ne se produit que à long terme contrairement à l'expansion qui est à court ou moyen terme. Ce phénomène est relativement récent (2 siècles) etencore restreint géographiquement.

C’est aussi un phénomène qui suscite de nombreux débats :
on discute de son inégale répartition dans le monde.
des causes et du caractère durable d’un ralentissement de la croissance européenne mais aussi américaine.
des solutions à apporter, des risques qu’induit la croissance dans le domaine écologique.
ou encore de la répartition desfruits de la croissance.

Des incertitudes qui entrent plus ou moins en compte dans le choix des politiques économiques des États.
Ces interrogations nous conduisent à réfléchir sur les facteurs de la croissance et les politiques économiques en rapport avec celle ci et plus particulièrement la politiques économique Française.

I – Les déterminants de la croissances.
A – Les Déterminantstraditionnelles.
1. Les ressources naturelles.

D’une manière générale, la possession d’un sol fertile ou d’un sous-sol riche en minerais et minéraux a longtemps été un atout important. Ainsi, le démarrage économique en France a été facilité par l’existence de gisements miniers au Nord aisément exploitables. Le fait de disposer chez soi de ressources naturelles peut par exemple stimuler lacréation de certaines industries de transformation.

Toutefois, cette relation entre ressources naturelles et croissance est moins évidente de nos jours. En effet, des pays démunis de ressources naturelles et de matières premières ont connu un essor économique remarquable et sont parvenus à un niveau de vie très élevé, comme la France. Inversement, des pays riches en ressources naturellesn’ont pas encore démarré économiquement. Désormais, sauf en période de guerre, le commerce international permet de se procurer les ressources qui manquent dans un pays.
De plus, on a assisté à une réduction de la place relative de l’industrie dans l’activité économique, au profit des services dont le fonctionnement ne repose pas autant sur l’utilisation de ressources naturelles ; et, par ailleurs,l’évolution technique conduit généralement à une réduction de la consommation de ressources naturelles ce qui explique que la dotation d’un pays en ressources naturelles joue un rôle moins important qu’auparavant dans la croissance.



2. Population et le travail.

C’est d’abord un aspect quantitatif. La population constitue évidemment le facteur essentiel de toute production et donc de lacroissance. La densité de la population joue un rôle dans la croissance car une population trop clairsemée peut être un obstacle dans la mesure où l’ensemble de l’infrastructure est utilisé moins intensément. Inversement, une densité très forte rend difficile l’alimentation correcte de toute la population avec la seule production du pays.

Il existe néanmoins un aspect qualitatif. Mais,...
tracking img