Developpement durable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Total et l’énergie solaire

Total est présent dans le secteur de l’énergie solaire à travers ses participations au capital de deux sociétés : Photovoltech et Tenesol. La première, produit des cellules photovoltaïques à partir d’une technologie de silicium cristallin ; la deuxième est spécialisée dans la conception, la fabrication, la commercialisation et l’exploitation de systèmesphotovoltaïques.

En décembre 2008, Total a fait son entrée en tant qu’actionnaire industriel de référence au capital de la start-up Konarka, spécialisée dans la technologie photovoltaïque organique. Total Gas & Power USA (SAS) a en effet souscrit à une augmentation de capital s’assurant une participation légèrement inférieure à 20 % dans la société.

Total Recherche & Développement

Les activités deRecherche & Développement de Total ont pour objectif de faire constamment progresser tous les processus liés à l’énergie. La R&D de Total s’articule autour de quatre axes : la connaissance des ressources énergétiques pour optimiser leur développement, la fiabilité et l’efficacité énergétique des opérations, la compétitivité des produits et les enjeux environnementaux. Pour 2009, le budget R&D deTotal s’établit à 770 millions d’euros. Le Groupe dispose de 22 centres de recherche à travers le monde qui regroupent plus de 4000 chercheurs. Total a également noué plus de 600 partenariats avec des organismes spécifiques de recherche, des universités et de grands groupes industriels.

A propos de la MIT Energy Initiative (MITEI)

La MIT Energy Initiative est une initiative du MIT conçue pouraider à modifier le système énergétique mondial afin qu’il réponde aux challenges de l’avenir. La MIT Energy Initiative comprend des activités de recherche, éducation, gestion de l’énergie du campus et des programmes de proximité avec une approche interdisciplinaire qui couvre tous les aspects de la chaîne énergétique, de l’offre et la demande à la sécurité en passant par l’impact environnemental.La MIT Energy Initiative associe une équipe de chercheurs de premier rang à des acteurs clés investis dans l’innovation des systèmes énergétiques d’aujourd’hui pour façonner le marché énergétique mondial de demain. La MIT Energy Initiative fournit aux législateurs et au grand public une source d’informations et d'analyses pertinentes tout en créant des passerelles entre le monde industriel et legouvernement. En offrant un large éventail de connaissances scientifiques et technologiques et des politiques énergétiques, la MIT Energy Initiative permet de former la nouvelle génération d’innovateurs dans le domaine des énergies, transformant le MIT en un laboratoire d’apprentissage des énergies.
En tant que producteur d’hydrocarbures – quelque 2% des combustibles et carburants utilisés dansle monde –, Total est directement concerné par les problématiques liées au changement climatique. Il l’est aussi en tant qu’industriel puisqu’en 2008 ses activités ont émis 57,9 Mt de CO2.
Partageant les conclusions de la communauté scientifique internationale sur la nécessité de réduire les émissions de GES, le Groupe privilégie quatre axes :

• la maîtrise des émissions de GES au niveau deses sites – progression de 6,9% de ses émissions globales entre 1990 et 2008, alors que dans le même temps l’activité du Raffinage progressait de 31%, et celle de l’E&P de 105% –, parallèlement aux services et produits qu’il propose à ses clients pour qu’ils consomment moins et mieux ;
• l’optimisation de l’efficacité énergétique des produits et procédés ;
• la préparation du futur énergétique ;• l’optimisation des méthodes de comptage et de reporting de ses émissions (cette consolidation étant soumise à des vérifications externes). Si le Groupe focalise ses efforts sur le CO2 (90% des émissions générées par ses sites), d’autres gaz tels que le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O), dont le pouvoir de réchauffement global est supérieur à celui du CO2, font aussi l’objet...
tracking img