Dish

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le défi de l'intégration

Le Québec a grand besoin d'ingénieurs depuis l'emplacement de ces nouvelles infrastructures. Plusieurs ingénieurs de pays étranger étrangers tentent detrouver un emploi dans leur domaine mais il s'agit d'un processus complexe. La France a déja franchi une étape elle réussit a prendre une entente avec L'Ordre des ingénieurs du Québec. Maisplusieurs autres ordres de professionnels demande que ce genre d'entente se fasse aussi.

Reconnaissance des compétences- Ottawa signe des ententes avec huit ordre professionnelsOttawa a franchi une nouvelle étape dans la reconnaissance des tititres de compétences des immigrants. Huit ordres s'engagent a mettre en place des systèmes permettant aux nouveuaxarrivants de savoir quess qui ont besoin de faire pour obtenir de l'emploi dans leur domaine au Canada. Parmi ces ordres, on retrouve les architectes, les ingénieurs, les pharmaciens et lesinfirmières. Cela le permettra de savoir où ils pourront faire leur stage, prendre des cours de rattrapage. Le stagière pourrait alors décider s'il veut recommencer ces études ou changer deprofession.

''La reconnaissance des compétences est essentielle''

Au cours des quatre prochaines année, 750 000 postes devront être comblés au Québec. Deux tiers de ces postesseront disponibles grace au départ à la retraite des baby boomer et le restes seront des nouveuax emplois. Pour y remédier on devrait faire appel au immigrants, mais pour cela il faudraitqu'il y ait une reconnaissance des compétences. La France a mis en place un système appelé validation des acquis de l'expérience. Ce programme consite a faire la personne démontrer cescompétences et si elle les maitrises elle recoit un certificat qui valide ces acquis. Plus de 100 00 personne on recu ce certificat en France. Au Québec 40 000 personnes l'on recu.
tracking img