Disser

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 février 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre de Corée
En 1945, la Corée a été prise au Japon et occupée par les forces russes au Nord et par les forces américaines au Sud. La division de ce pays devait être temporaire, en attendantla mise en place d'une Corée libre et unifiée. Mais la Russie et les États-Unis étaient incapables de s'entendre sur la procédure à suivre. Par conséquent, la division de la Corée est devenuepermanente. Au Nord, les Russes ont établi un gouvernement communiste avec une puissante armée, entraînée et équipée par eux, tandis qu'au Sud, les Américains ont organisé des élections qui ont établi ungouvernement indépendant anticommuniste.
En Juin 1950, les armées communistes de la Corée du Nord, ont soudainement attaqué la Corée du Sud. Afin de mettre fin à cette agression, l'ONU a recommandé queses pays membres fournissent une assistance militaire à la Corée du Sud. C'est le président Truman qui sera à la tête de l'armée de l'ONU en Corée.
Après une contre attaque fulgurante, les forcesarmées du président Truman ont détruit les armées nord-coréennes et les ont chassé jusqu'à proximité de la frontière. Mais en Novembre 1950, à la surprise générale, ce fut au tour d'une puissante arméeChinoise d'attaquer les forces de l'ONU, les forçant à la retraite.
Finalement, après de très durs combats et de lourdes pertes d'un côté comme de l'autre, en Juin 1951, la ligne de bataille s'eststabilisée aux environs du 38ème parallèle qui divise le Nord du Sud. Les communistes ont accepté la proposition de l'ONU d'une conférence de paix afin d'arrêter les hostilités, mais il a fallu encoredeux ans pour que les parties en question parviennent à un accord définitif concernant la ligne de cessez-le-feu.
Cette guerre illustre la prudence des grandes puissance durant la guerre froide , parcraint d’un affrontement nucléaire aucune d’entre elles n’intervient directement.
Conclusion : Le discours prononcé en 1951 par le président Harry Truman offre une parfaite
illustration de sa...